Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

L'harmonisation du crédit immobilier favoriserait la croissance en Europe

La Commission européenne a publié, vendredi, l'étude de London Economics sur les coûts et avantages d'une intégration des marchés du crédit immobilier en Europe. Le bénéfice net serait de 94,6 milliards d'euros d'ici à 2015. Changement de ton dans les débats sur l'harmonisation du crédit immobilier en Europe. Alors que la défiance prévaut chez les professionnels et les consommateurs vis-à-vis d'une intégration plus forte, Bruxelles publie une étude qui prouve ses avantages. Des mesures en faveur d'une convergence des marchés nationaux de crédit immobilier (voir encadré) généreraient, net des coûts de mise en oeuvre, 94,6 milliards d'euros entre 2005 et 2015, soit l'équivalent de 0,89 % du PNB européen prévu cette année. London Economics, chargé de l'étude, considère même « cette estimation comme conservatrice au vu des bénéfices additionnels attendus dans les années suivantes ». Côté bénéfices, ces mesures accéléreraient la consommation des ménages de 0,5 % en 2015, soit de 38,7 milliards d'euros, et le PNB de l'Union de 0,7 %, soit de 85,8 milliards d'euros. Le seul effet de la convergence des taux de crédits resterait marginal, en raison du peu d'écarts entre les taux déjà pratiqués : ces derniers diminueraient de 47 points de base en 2015 mais n'entraîneraient qu'une amélioration de 0,01 % de la consommation et de 0,1 % du PNB. En fait, c'est la mise à disposition identique dans tous les pays de la palette de produits existants qui porterait cette croissance : sous son seul effet, la consommation augmenterait de 0,4 % et le PNB européen de 0,6 %. Côté coûts, ces mesures nécessiteraient 2,4 milliards d'euros d'investissement en 2005, puis 2,48 milliards d'euros les années suivantes, soit 0,02 % du PNB de l'Union. Crédits transfrontaliers Des chiffres « relativement faibles au regard de la taille importante des marchés nationaux et des bénéfices de cette intégration », indique l'institut. Ils seraient induits principalement par la mise à niveau des gammes de produits. Pour autant, ces résultats n'incitent pas encore la Commission à légiférer. Selon London Economics, l'harmonisation constitue le « cas idéal où les prêts seraient disponibles dans tous les Etats de l'Union au même prix ». Ce qui peut s'obtenir par l'intensification de l'activité de crédits transfrontière entre emprunteurs et créanciers de pays différents, ou par l'entrée de banques sur des marchés étrangers, via la création de réseaux ou des acquisitions.

Posté le 09 Aout 2005 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités