Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Vers un retournement de tendance dans l'immobilier ?

Dans un certain nombre de pays développés, on observe des signes de ralentissement des prix de l'immobilier. Le ralentissement de la hausse des prix immobiliers est-il enfin en vue ? Alors que certaines mesures récentes annoncées par le Premier ministre, comme l'extension des prêts à taux zéro, sont plutôt inflationnistes. En attendant, le dernier indicateur mensuel de la FNAIM montre clairement que la hausse des prix se tasse, notamment ceux des maisons. Leur hausse reste encore forte en rythme annuel (plus de 10 %) mais elle est moins forte qu'il y a un an (+ 12,7 %). On sait que grâce à la baisse spectaculaire des taux d'intérêt, la plupart des pays développés ont connu ces dernières années un véritable boom de leurs marchés immobiliers. Sur les vingt pays dont les marchés sont suivis par le magazine The Economist, seuls l'Allemagne et le Japon ont vu leurs prix baisser. Ce qui est intéressant, c'est qu'au second trimestre de cette année, The Economist observe un ralentissement des prix dans seize des dix-huit autres pays. Il n'y a qu'au Danemark et aux Etats-Unis qu'une accélération s'est produite. Ce sont les pays où la hausse a été la plus forte depuis le début de la flambée, en 1997, qui méritent le plus l'attention. En Afrique du Sud, en Irlande, en Espagne, au Royaume-Uni et en Australie, les prix ont largement plus que doublé. Eh bien, en Espagne et en Afrique du Sud, ils continuent de galoper, mais en Irlande ils se tassent, au Royaume-Uni ils augmentent à peine et en Australie ils stagnent carrément. Est-ce le vrai début d'un retournement de tendance ? Il est encore trop tôt pour le dire. Toujours est-il qu'aux Etats-Unis, où même le très prudent M. Greenspan, le garant de l'orthodoxie monétaire, concède que les logements paraissent surévalués, le rapport entre les revenus et les remboursements d'emprunt est tombé à un niveau comparable à celui de 1989, la dernière fois que le marché s'est retourné. Attention donc : dans l'immobilier pas plus qu'en Bourse, les arbres ne montent jusqu'au ciel. Il est peut-être temps que les banques calment le jeu, en resserrant les conditions de leurs crédits.

Posté le 19 Septembre 2005 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités