Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

Crédit à l'habitat

Selon une étude de la Banque de France, l'évolution actuelle du crédit à l'habitat, élément clé de la hausse actuelle des prix de l'immobilier dans l'Hexagone, n'est plus "soutenable". Le crédit à l'habitat devrait atteindre ses limites et ralentir prochainement. Démonstration. Le crédit à l'habitat est devenu la composante la plus dynamique du crédit au secteur privé Depuis le milieu des années 90, la vigueur de la croissance du crédit à l'habitat a largement tenu au dynamisme de la demande, dans un contexte de baisse rapide et de grande ampleur des taux nominaux et réels. La forte croissance du crédit sur la période récente a accompagné celle des transactions sur des logements anciens. En outre, après avoir été alimentée par des facteurs de demande, cette croissance a été largement stimulée par le dynamisme de l'offre bancaire. En effet, si la fragilisation progressive de la solvabilité des ménages a probablement pesé sur certains compartiments de la demande, les banques ont nettement assoupli leur politique d'offre de crédit à l'habitat, réduisant leurs exigences en matière d'apport personnel, allongeant la durée des financements et développant les contrats à taux variable. Pour autant, la poursuite de cette dynamique semble peu probable, dans la mesure où elle semble obéir désormais principalement à des facteurs financiers. La demande des ménages pourrait donc s'affaiblir à plus ou moins brève échéance. La situation conjoncturelle, en particulier celle de l'emploi, ne paraît guère favorable et plusieurs indicateurs suggèrent une tendance à la dégradation de la solvabilité des ménages à un moment où les prix des logements progressent encore à un rythme soutenu. Dans ce contexte, le processus actuellement à l'œuvre d'auto-entretien de la croissance des prix immobiliers et du crédit à l'habitat devrait donc atteindre tôt ou tard ses limites. Et conclut l'étude, un « atterrissage en douceur » sous la forme d'un ralentissement graduel du crédit et des prix serait bien évidemment préférable à une correction plus brutale du phénomène.

Posté le 05 Octobre 2005 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,40% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités