ouvrir le menu principal Guide du Crédit mob rechercher
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Les Etats-Unis veulent croire à la fin de leur bulle immobilière

Les Etats-Unis veulent croire à la fin de leur bulle immobilière

Confrontés pendant des années à des hausses de prix dépassant les 35% par an sur les marchés les plus chauds, l'Amérique accueille avec soulagement et force commentaires les premières études faisant état d'un renversement de tendance. Du barbecue dominical aux chaînes financières spécialisées, c'est devenu le sujet de conversation numéro un aux Etats-Unis : la bulle immobilière est-elle en train de se dégonfler dans les marchés les plus torrides du pays? Une vague d'études réalisées ces dernières semaines par les agents de Floride, de Californie ou encore de New York aboutissent toutes aux mêmes conclusions: les prix moyens de transaction sont en baisse; les produits restent plus longtemps sur le marché; il y a une augmentation du nombre de logements proposés, les propriétaires se dépêchant de les mettre en vente dans la crainte d'une dégringolade des prix… Autant de signaux avant-coureurs traditionnels d'un ralentissement du marché. Mardi encore, dans son rapport trimestriel très attendu, le cabinet Prudential Douglas Elliman notait une baisse de 13% du prix de transaction moyen à Manhattan entre le 30 juin et le 30 septembre. Et ce, pour la première fois depuis la fin 2002. Le haut de gamme a le plus plongé (-26%) mais même le trois-pièces, considéré comme le meilleur « échantillon » du marché, a perdu 3,4%. Seuls les studios et les deux pièces continuent de connaître des augmentations de plus de 10%. Globalement, le nombre de transactions a diminué de 8% et le délai de vente (133 jours actuellement) s'est rallongé d'un mois sur la dernière année… Manhattan n'est pas un cas isolé. Le nombre de logements en vente dans la baie de San Francisco ou dans le comté de Fairfax, près de Washington,est en forte augmentation. Résultat, après avoir laissé leur propriété sur le marché pendant 60 ou 90 jours sans recevoir d'offre, les vendeurs commencent à accepter de négocier. Une pratique qui avait complètement disparu ces dernières années dans les endroits les plus prisés où la tendance était plutôt à la folle surenchère entre acheteurs potentiels.

Posté le 07 Octobre 2005 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Google+ Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Question d'argent : Où va [..]

Immobilier parisien : les prix [..]

Taux immobilier actuel
1,30
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.