Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Quels investissements en 2006 ?

Les investissements les plus rentables ne seront pas, encore une fois, les plus courus par les Français. La preuve avec les actions. Quels seront les meilleurs placements en 2006 ? La question est un peu académique car si on devait répondre "les actions", et qu'on avait raison, une bonne moitié des Français ne profiterait pas de cette bonne information, parce qu'ils sont allergiques aux actions. Notre pays étant plus naturellement porté vers l'immobilier, que lui dire sur ce marché qui vole de record en record, au point d'être inaccessible à ceux qui n'ont pas, soit un logement à vendre, soit une famille riche et aidante ? Tant que les taux d'intérêt resteront raisonnables, l'immobilier restera ferme, ce qui ne veut pas dire que les délais de vente ne vont pas s'allonger, ni que les prix pourraient se tasser çà et là, notamment dans le haut de gamme. En 2006, un appartement ou une maison dans l'ancien devraient rapporter, sauf à Paris, environ 5%, auxquels s'ajoute une plus-value du même ordre, soit 10% de performance globale. Le neuf restera perturbé par les nouvelles règles fiscales applicables au Robien, que sa faible rentabilité rend peu attractif, alors que le Borloo populaire est trop contraignant pour exciter les foules. Les amateurs de défiscalisation immobilière vont être frustrés : parions que va se développer le marché des monuments historiques en parts, car ce domaine n'est pas affecté par le nouveau plafond de réduction d'impôt. Si les taux d'intérêt ont des chances de remonter très légèrement en 2006, aux environs de 4% pour les obligations du Trésor à dix ans et de 2,50% pour le court terme, le rendement de supports en euros des contrats d'assurance restera à des bas niveaux, de l'ordre de 4% et même moins. Restent les actions, dont le parcours est toujours difficile à évaluer. Compte tenu des belles qualités intrinsèques des entreprises cotées, on ne voit pas de raison que le marché baisse, sauf à être rentré dans une phase préélectorale, ce qui sera un jour le cas. Les profits se tiennent et les taux monteront peu. Craindra-t-on une hausse plus sévère des taux ? C'est possible et ce serait mauvais. En tout cas, l'année ne sera pas aussi brillante que l'a été 2005. Une hausse de 7% des cours et un rendement de 3% sont des objectifs raisonnables.

Posté le 03 Janvier 2006 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités