Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Le taux d'effort dans l'immobilier

L'achat d'une résidence principale pousse les Français à s'endetter sur de trop longues périodes. Gare alors au poids du crédit sur le budget. Les jeunes candidats à une acquisition immobilière sont souvent prêts à tout pour devenir propriétaires. Il leur est en principe interdit de consacrer plus de 30, parfois 33% de leurs revenus à rembourser leur emprunt. Ils ont trop tendance à se caler sur cette limite. Une récente étude réalisée, pour l'observatoire du financement du logement, auprès des ménages qui ont emprunté en 2004 pour se loger, montre que leur taux d'effort moyen est de 27,8%, mais qu'il dépasse 29% en Provence-Alpes-Côte-d'Azur et en Ile-de-France et qu'il est supérieur à 30% dans les Hauts-de-Seine et en Seine-et-Marne. Ces acquéreurs-là se rendent-ils compte du pari qu'ils font ? Ce n'est pas certain. Ils se sont le plus souvent endetté sur très longue durée - vingt ans et plus - de manière à profiter de l'étalement des remboursements sur un plus grand nombre de mensualités. Un couple qui procède ainsi n'en fait pas moins un formidable pari sur sa longévité d'abord, sur l'évolution de ses revenus ensuite. Admettons qu'il commence par consacrer 30% de ses salaires au remboursement de son emprunt. Admettons maintenant que la fortune lui sourie et que ses salaires progressent de 5% par an pendant quinze ans. En 2021, son taux d'effort sera tombé à 14%. L'immobilier ne dévore plus son budget. Admettons maintenant que ce couple soit victime de politiques d'austérité pratiquées à grande échelle, dans la fonction publique par exemple. Et que ses salaires ne progressent qu'au rythme de l'inflation, soit, disons, de 1,5% par an. Et bien, en 2021, le remboursement de ses dettes absorbera encore 24% de ses revenus. Plus l'inflation et/ou plus les espérances de gains sont limités, et plus il convient de ne pas dépasser un taux d'effort raisonnable, plus proche de 25% que de 33%. Surtout lorsque cet effort est partagé par deux personnes que la vie sépare de plus en plus facilement. L'achat de la résidence principale est la plus grosse affaire patrimoniale de toute une vie. Mieux vaut ne pas la gâcher.

Posté le 10 Janvier 2006 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités