Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Aide au logement

Le mode de calcul de l'allocation logement pénalise les étudiants vivant en colocation Dans le cadre de la location d'un bien immobilier, l'allocation logement versée à un couple diffère de celle attribuée à deux colocataires faisant une déclaration séparée pour le même logement. « Le montant de l'aide personnelle au logement versée à un couple d'étudiants n'est effectivement pas égal à celui de l'aide attribuée à deux étudiants colocataires » vient de répondre le Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement à une question parlementaire. Et de poursuivre « A ressources et charges de logement identiques, un couple d'étudiants bénéficie, en effet, d'une aide supérieure à celle versée à deux étudiants vivant en colocation » . A titre d'exemple, dans l'agglomération parisienne, un couple d'étudiants non boursiers, dont les revenus sont inférieurs au plancher défini dans le barème des aides, reçoit une aide mensuelle de 270,45 euros. En revanche deux étudiants vivant en colocation, supportant la même charge de logement et disposant des mêmes ressources, ne reçoivent qu'une aide de 181,08 euros par mois. D'où une baisse de 33% par rapport à l'allocation versée à un couple d'étudiants. L'écart de ce coup de pouce financier versé par la CAF (Caisse d'allocation familiales) est tellement important que de nombreux étudiants colocataires n'hésitent pas à établir sur l'honneur, une fausse déclaration. Ainsi il est fréquent que deux colocataires ne formulent qu'une seule demande d'aide au logement en joignant une déclaration de situation dans laquelle ils figurent comme un pseudo couple. Cette différence de traitement résulte en fait du mode de calcul de cette allocation accordée sous conditions de ressources. Comme l'explique la CAF (Caisse d'allocation familiales) : « En présence d'un couple d'étudiants marié ou non faisant une seule demande d'aide au logement, l'on ne retient qu'un seul plancher des ressources ». Et de poursuivre: « En revanche, lorsque deux locataires demandent chacun de leur côté une aide au logement, deux planchers de ressources sont pris en compte pour le calcul de l'aide ». Dans l'hypothèse où les étudiants n'ont pas revenus salariaux, le plancher de ressources est fixé à 4.400 euros par an pour un boursier et à 5.500 euros par an pour un non boursier. En prenant l'exemple de deux étudiants non boursiers, le montant de 5.500 euros de plancher de ressources sera retenu pour un couple. Et celui de 11.000 euros sera pris en compte pour deux colocataires.

Posté le 27 Janvier 2006 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités