ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Immobilier : les «haussiers» et les «baissiers»

Immobilier : les «haussiers» et les «baissiers»

Crédit immobilier, taux de financement, prix : les «haussiers» et les «baissiers». De plus en plus de particuliers, locataires ou propriétaires, se sont forgés un avis sur less prix actuels de l'immobilier. Au gré de leurs lectures dans la presse ou des échanges qu'ils ont sur des forums très actifs sur le Net, chacun a sa petite idée sur le sujet. Si vous penser que les prix de l'immobilier vont continuer de s'envoler, vous êtes haussier. A l'inverse, si vous pensez que tout cela pourrait se calmer, vous êtes baissier. Ce qui est sûr, c'est que tous les indicateurs à notre disposition signalent que la hausse record des prix de l'immobilier à tendance à ralentir. Le marché semble effectivement plus calme depuis le début de l'année. Depuis 1998, la hausse des prix est déjà de + 115% ! Cependant, peut-on vraiment penser que le marché soit «baissier» pour autant, quand l'offre de logements est toujours aussi importante et les taux du crédit immobilier si favorables en cette rentrée 2006 ? Les «baissiers» peuvent contredire avec un autre argument : pour la première fois depuis longtemps, on observe des délais plus importants durant les ventes ou pour écouler les logements neufs... Les indicateurs sont nombreux et pas toujours fiables, comme le signale fort justement Capital. Par exemple, l'indice mensuel de la FNAIM a tendance à lisser toutes les variations de prix, les chiffres des notaires arrivent quant à eux toujours en retard. Enfin, les indices des sites d'annonces immobilières (ex : SeLoger) ne mesurent que les prix affichés dans les annonces, et non les prix réels, inconnus car ils ne sont fixés qu'une fois la négociation effectuée en direct entre le vendeur et l'acheteur... Les indicateurs, aussi nombreux que divers, ne permettent pas d'avoir une vision précise et immédiate du marché : ainsi, le célèbre baromètre mensuel de la FNAIM n'est pas un modèle de transparence et a tendance à lisser toutes les variations des prix. Les notaires, de leur côté, ne communiquent leurs chiffres qu'avec retard. Enfin, les sites d'annonces se contentent de mesurer les prix affichés, pas les prix réels, après négociation… Les notaires franciliens pourraient avoir l'analyse la plus pertinente, dans les colonnes de Capital : pour eux, «si la pression de la demande interdit aux prix de baisser, le niveau aujourd'hui atteint et le début de la hausse des taux d'intérêt [des crédits immobiliers] interdisent tout autant qu'ils s'envolent».

Posté le 29 Aout 2006 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Politique monétaire [..]

Le logement est le premier [..]

Taux immobilier actuel
0,90
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier
Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.