Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

Assurance de prêt : profitez des contre-propositions !

assurance de prêt : profiter des contre-propositions

Entré en vigueur le 1er janvier 2018, l’amendement Bourquin permet de résilier son assurance prêt immobilier à chaque date anniversaire pour en changer. Cela donne à l’emprunteur l’opportunité de faire une étude de marché et de trouver l’offre la plus compétitive selon son cas.

Mais est-ce forcément une bonne idée de changer d’assurance de prêt immobilier de temps à autres ? La plupart des établissements sont aujourd’hui prêts à négocier les tarifs avec leurs clients pour éviter de trop nombreux départs. Voici quelques clés pour profiter du système des contre-propositions.

 Ce que dit la nouvelle loi

Alors qu’auparavant la loi Hamon précisait qu’il était impossible de changer d’assurance crédit une fois la première année de contrat passée, l’amendement Bourquin a modifié les choses et favorise le consommateur : depuis le début de l’année 2018, il est possible aux particuliers ayant souscrit un emprunt immobilier depuis une durée supérieure à douze mois de changer d’assurance de prêt à chaque date anniversaire.

Il faut néanmoins respecter un préavis de deux mois. Ces changements sont possibles chaque année tant que le crédit continue à être remboursé. Les garanties du nouveau contrat d’assurance emprunteur doivent être meilleures ou égales à celles du précédent.

 Un avantage pour l’emprunteur

Cette nouveauté permet de faire jouer la concurrence au titulaire d’un contrat d’assurance prêt immobilier et de rééquilibrer ce marché puisque les établissements bancaires qui concentrent l’immense majorité des contrats d’assurance de prêt vont tout faire pour que leurs clients n’aillent pas voir ailleurs.

Selon Le Figaro, elles auraient d’ailleurs déjà enregistré une perte d’environ 300 millions d’euros entre janvier et avril 2018. Cet amendement favorise donc les autres organismes d’assurance qui proposent souvent des contrats moins chers et va avoir pour conséquence de faire baisser les prix : afin de ne pas perdre un à un chacun de ses clients, une banque aura à cœur de leur faire une contre-proposition plus intéressante que l’offre vers laquelle ils souhaitent se tourner. Ces contre-propositions –si elles sont intéressantes- évitent de se lancer dans des démarches pour changer de contrat d’assurance emprunteur.

Posté le 25 Mai 2018 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,85% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités