Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Crédit immo : les 3 assouplissements annoncés par le HCSF

Assouplissement des mesures du HCSF

C’est acté depuis jeudi 17 décembre 2020 : le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a communiqué plusieurs assouplissements concernant l’octroi de crédit immobilier. Le but est de faciliter l’accès au crédit immobilier aux investisseurs et aux primo-accédants pour leur permettre de concrétiser leur projet d’acquisition d’un bien immobilier en 2021, malgré une situation économique et sanitaire délicate. 

1. Le taux d’endettement maximal passe de 33 % à 35 %

Premier assouplissement : le taux d’effort maximal des emprunteurs. Celui-ci passe de 33 à 35%. En conséquence, la capacité d’emprunt augmente. Cette mesure va corriger des situations de refus et encourager les primo-accédants à devenir propriétaires. Les investisseurs en immobilier locatif pourront également souffler. Pénalisés par les recommandations du HCSF de 2019, les emprunteurs de manière générale vont pouvoir, grâce aux nouvelles mesures concernant le taux d’endettement mais aussi celui des dérogations, concrétiser leurs projets immobiliers. 

2. Davantage de dérogations de dossiers attribuées aux banques

Une marge de 15% des dossiers traités en banque par trimestre pouvait déroger aux règles du HCSF, profitant ainsi aux emprunteurs. La nouvelle directive prévoit de laisser une marge de 20% de dérogations aux règles du HCSF. Cette hausse laisse davantage de libertés aux banques, même si chaque établissement possède sa propre politique de précaution. Bruno Le Maire a souligné que l’assouplissement du taux de dérogation avait comme objectif de favoriser les primo-accédants. 

3. La durée de remboursement allongée de 25 à 27 ans

Alors que le HCSF avait plafonné la durée des prêts à 25 ans fin 2019, l’institution laisse aujourd’hui plus de latitudes aux emprunteurs. Un crédit immo dédié à un achat sur plan ou un à bien à rénover pourra durer au maximum deux ans de plus et atteindre 27 ans. En réalité, la durée reste plafonnée à 25 ans, mais la banque tient compte des différés de remboursement pendant la construction. Mécaniquement, emprunter sur 25 ans plus 2 ans de différé permet d’augmenter le montant de son crédit. 

Enfin, l’assouplissement concernera également les rachats et renégociations de prêts, si ceux-ci conduisent à une réduction du taux d’endettement ou de la durée de remboursement. Des précisions concernant cette mesure doivent être apportées par le HCSF.

Posté le 23 Décembre 2020 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités