ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Crédit immobilier : les revenus plus importants que l'apport

Crédit immobilier : les revenus plus importants que l'apport

crédit immobilier : les revenus plus importants que l'apport

Quel est le bon profil pour un emprunteur ayant un projet immobilier ? Au moment de pousser la porte des banques pour obtenir un crédit immobilier, le principal atout d’un futur emprunteur est avant tout de savoir rassurer. Pour ce faire plusieurs possibilités sont ouvertes, permettant éventuellement d’obtenir des propositions très intéressantes. Si historiquement les établissements bancaires sont particulièrement friands de profils disposant d’une forte épargne, cette règle n’est plus aussi évidente aujourd’hui.

 Des profils d’emprunteurs qui évoluent

Longtemps, pour emprunter afin de financer un achat immobilier, il était nécessaire de venir voir sa banque avec un apport personnel important en poche. Mais avec la fiscalité toujours plus importante sur les divers produits d’épargne, et une rémunération en baisse quasi-constante, ce type de profil s’est fait de plus en plus rare de sorte qu’aujourd’hui les apports personnels couvrent généralement uniquement les frais de notaire, mais guère davantage. L’épargne constituait alors aux yeux des banques un gage de rigueur budgétaire et de sérieux qui tendait à rassurer avant d’accorder un crédit immobilier.

Ce profil type est actuellement en évolution : le profil le plus recherché aujourd’hui est celui d’un foyer de jeunes actifs à forts revenus, préparant un investissement immobilier même sans apport. Ainsi, selon le Crédit Foncier dans le cadre d’une étude publiée au printemps dernier, le critère numéro un étudié par les établissements bancaires n’est désormais plus le montant de l’apport mais celui des revenus. Le meilleur moyen de rassurer sa banque en vue d’un crédit immobilier est donc aujourd’hui de proposer un revenu permettant de ne pas dépasser 33% d’endettement.

 Les banques prêtes à proposer des taux imbattables

Le marché actuel s’y prête, le contexte économique actuel également : les prix de l’immobilier sont bas (même s’ils tendent à repartir légèrement à la hausse), et les taux de crédit immobilier historiquement faibles. Cette vérité est d’autant plus valable pour les profils "royaux" aux yeux des banques : un dossier jugé sérieux, idéalement un jeune couple disposant de plus de 5 000€ de revenus et un apport couvrant les frais de notaire, peut discuter avec des établissements qui n’hésitent pas à accorder des conditions ultra-compétitives, dont des taux de crédit immobilier pouvant frôler 1%. Négocier avec sa banque lorsqu'on dispose d’un profil attractif et rassurant est bien plus aisé que l’on pourrait croire...

 L’épargne séduisante sur les produits financiers proposés par les banques

En trame de fond des nouveaux crédits immobiliers souscrits, les banques savent qu’elles attirent ainsi et fidélisent dans la durée de nouveaux clients. Des banques qui sont alors prêtes à concéder des produits financiers plus compétitifs, ou des produits haut de gamme à moindre coût, en complément d’un crédit avantageux. L’ensemble dans le cadre d’un "package" global destiné à séduire et fidéliser ces nouveaux profils jugés fiables et rassurants, disposant de bons revenus, au détriment du critère de l’apport.

Posté le 21 Septembre 2018 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Achat immobilier : la signature [..]

Assurance de prêt : [..]

Taux immobilier actuel
0,75
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.