ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Déconfinement : autant de projets immobiliers qu'avant la crise

Déconfinement : autant de projets immobiliers qu'avant la crise

L'immobilier résiste à la crise sanitaire

Le boom des déménagements post-confinement ne se retrouve pas dans les chiffres de l’indicateur Drimki/BVA des projets immobiliers. Sa troisième vague, réalisée après le déconfinement, indique que la part de la population ayant un projet d’achat ou de vente est le même qu’avant la mise en quarantaine de la population française (17%), et ce malgré la crise économique et la hausse des taux du crédit immobilier. 

 

La part des cadres et des familles augmente

Non, non, rien n’a changé ! Un Français sur six âgé de 25 ans et plus affirmait en mai avoir un projet immobilier dans les douze mois à venir, soit autant qu’en février dernier. Où sont passés les citadins désireux de fuir la ville pour s’offrir une maison avec du terrain à la campagne ? Peut-être parmi cette proportion de 17% des Français, car la part des cadres a augmenté (33%, +2 points), comme celle des familles avec enfants (25%, +5 points). En revanche, pas de surreprésentation des Franciliens, dont la part est en recul (16%, -4 points par rapport à février). Quitter Paris et sa banlieue était donc un désir déjà bien présent mais qui s’est accentué avec le confinement. 

Le crédit immobilier juge de paix

Cette stabilité est plutôt une bonne nouvelle pour les professionnels de l’immobilier, car elle ressemble à une assurance que l’activité va se maintenir ces prochains mois au sortir de la crise sanitaire, alors que tout le monde craint une reprise très progressive. En revanche, la part croissante des primo-accédants dans les porteurs d’un projet immobilier (41%) atténue cette garantie, car ce public est susceptible de faire l’objet d’une sélectivité accrue de la part des banques. La solvabilité en baisse des Français dans un contexte de crise économique incite en effet les établissements prêteurs à faire preuve de davantage de prudence avant d’accorder un crédit immobilier, ce qui s’est confirmé en mai avec la hausse du taux moyen (1,25% d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA). 

En revanche, le mois de juin semble être propice à l’assouplissement des conditions d’emprunt puisque les taux de crédit immobilier stagnent pour la plupart et l’on observe même quelques baisses allant de 0,20% à 0,40%.

De plus, la légère progression des projets d’achat d’une résidence secondaire (un projet sur dix, +0,2 point) montre que le marché immobilier se maintient malgré la crise sanitaire. Là aussi, cet intérêt en hausse correspond à l’aspiration de disposer d’un pied à terre hors des agglomérations pour se mettre au vert !

Posté le 09 Juin 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Immo : la résilience du [..]

Crédit immo : le [..]

Taux immobilier actuel
0,90
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier
Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.