Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Empruntis.com : le niveau des taux immobiliers reste très bas

« Le mois d'octobre n'a pas enregistré de forts mouvements baissiers », c'est ce qu'il ressort de la dernière lettre publiée par Empruntis.com. Malgré tout, les taux d'intérêts fixes des crédits aux particuliers continuent d'être largement attractifs. Sur les durées de référence 15 ans, 20 ans et 25 ans, les taux d'intérêt s'établissent respectivement à 3.35 % (-0.05 % sur un mois), 3.80 % et 4.15 % (-0.10 %).

Mieux, derrière les barèmes officiels des banquiers, les emprunteurs peuvent, au cas par cas, négocier des taux bien plus intéressants. C'est ce que laisse entendre Maël Bernier, Directrice de la communication chez Empruntis.com. Les taux indiqués sont des « taux affichés ¨facialement¨ par nos partenaires bancaires ; or, nous savons, et cela est vrai depuis le printemps que nous obtenons facilement des décotes y compris sur les dossiers dit moyens ». Un taux à 3.80 % sur 20 ans peut ainsi se négocier « sans peine » à 3.60 %, ajoute-t-elle.

Cette « facilité » de négociation est encore plus vraie pour les « excellents dossiers », ceux avec « des revenus élevés et un apport important ». Bémol : « il ne s'agit en aucun cas de conditions pour ¨Mme tout le monde¨ et laisser croire le contraire serait déceptif et profondément inexact », avertit Maël Bernier.

Du côté des taux variables, rien ne change. Ils sont certes plus bas que les taux fixes, mais l'écart entre ces deux produits n'est pas suffisamment important pour que le taux variable constitue une alternative réellement intéressante. Selon Maël Bernier, « seules les solutions mixtes avec une période fixe d'entrée longue peuvent présenter un intérêt pour des primo-accédants un peu « justes » pour avoir accès aux taux fixes classiques ».

Quid des prochaines semaines ? Malgré le contexte économique délicat et la morosité ambiante, les taux d'intérêt sont très proches de leur record historique d'octobre 2010. Mieux, une nouvelle baisse n'est pas exclue, conséquence du fait que les banques « n'ont pas atteint leurs objectifs et font la chasse aux nouveaux clients ».

Une « chasse » qui est également ouverte aux « anciens emprunteurs », en particulier ceux qui ont souscrit un crédit immobilier à une période où les taux d'intérêt étaient au plus haut (2008-2009). Pour Maël Bernier, ces emprunteurs ne doivent plus attendre pour renégocier leurs crédits.

La preuve par l'exemple. Pour un emprunt de 200 000 € sur 20 ans souscrit à 4.85 % en janvier 2009, la mensualité s'élève à 1 303 € et le coût total du crédit à 112 720 €.

En renégociant le crédit selon les conditions financières actuelles (3.45 % sur 15 ans), la mensualité est ramenée à 1 251 € et le coût total du crédit à 83 833 €. En tenant compte des pénalités de remboursement anticipées pour changer de prêt (4 272 €), l'économie s'élève à 24 615 € sur le coût du crédit et à 52 € sur la mensualité.

Posté le 31 Octobre 2012 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités