ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Gouvernement : Richard Ferrand, nouveau ministre du Logement

Gouvernement : Richard Ferrand, nouveau ministre du Logement

Si vous lisez ces lignes, c'est que vous vous intéressez à l'immobilier. Vous avez donc certainement attendu hier avec impatience la nomination du nouveau ministre du Logement, un portefeuille échu finalement à Richard Ferrand, député PS et soutien macroniste de la première heure.

Petite présentation de celui dont les prérogatives s'inscrivent bien au delà du secteur de l'immobilier. 

Le ministère du Logement devient celui de la Cohésion et des Territoires

Cela ne vous aura pas échappé, il n'y a pas de « ministre du Logement ». Ou plutôt, il n'y a plus de ministère exclusivement dédié au Logement. Cette fonction intègre désormais un maroquin beaucoup plus large : le ministère de la Cohésion et des Territoires. Avec à la baguette Richard Ferrand donc, qui succède à la fois à Jean-Michel Baylet (ex-ministre de l'aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités), Patrick Kanner (ancien titulaire du portefeuille de la Ville) et Emmanuelle Cosse (ancienne ministre du Logement). 

S'agit-il pour autant d'une volonté du nouveau gouvernement de reléguer la politique du logement au second rang ? Pas pour Richard Ferrand. Lors de la passation de pouvoir avec Emmanuelle Cosse, le ministre s'est voulu rassurant et catégorique. « Permettez-moi de dire que le logement a un ministre de plein exercice, c'est moi ! [...] Le logement n'est pas minoré, mais au contraire mis au cœur d'une politique qui veut précisément faire en sorte que partout en France, tout le monde puisse accéder au même droit au logement et aux services divers et variés auxquels tous concitoyens peuvent prétendre [...] ».

Des propos soutenus par la Fédération des promoteurs immobiliers. « Le logement mérite un grand ministère, parce qu'il faut avoir une vision globale du secteur et décloisonner notre manière de penser. La globalité de notre métier doit être considérée au plus haut niveau de l'État pour que les mesures prises soient réellement en phase avec la réalité du terrain ».

Cécile Roquelaure, directrice de la communication chez le courtier Empruntis.com, du groupe Compagnie Européenne de Crédit, va également dans ce sens. « L’intégration du logement dans le Ministère de la Cohésion des Territoires nous semble de bonne augure car la problématique du logement doit être traitée dans son contexte : bassins d’emploi, revitalisation des zones moins tendues, infrastructures permettant aux entreprises et aux ménages d’élargir le champ des possibles grâce à une diversification de l’offre ». Et d'insister sur le maintien, voire l'amélioration des dispositifs existants, PTZ en tête

Une absence de ministère très critiquée

Reste que nombre de professionnels ont grincé des dents lors de la présentation du nouveau gouvernement. Sur les réseaux sociaux et ailleurs. Le tweet de Fabrice Abraham, patron du réseau Guy Hoquet, résume bien le sentiment ambiant :


Du côté de l'Union sociale pour l'habitat (USH), on « déplore que le gouvernement ne place pas la question du logement et de la politique de la ville au cœur des priorités du nouvel exécutif ». Il s'agit d'une « perspective extrêmement inquiétante pour tous ceux qui sont confrontés, de près ou de loin, à la crise du logement et de l'hébergement », renchérit la Fondation Abbé Pierre. 

Jean-François Buet, président de la Fnaim (Fédération nationale de l'immobilier), regrette, lui, que le logement, pourtant « 1er poste des dépense des ménages », soit « absent dans les attributions gouvernementales ».  

Qui es-tu, Richard Ferrand ?

Inutile de préciser que le nouveau ministre est attendu au tournant par les acteurs du marché de l'immobilier. Il a d'ailleurs esquissé, lors de sa passation, quelques lignes de sa future politique. « [...] Aujourd'hui, l'enjeu est de parfaire ce qui a été mis sur les rails, et d'accompagner la dynamique qui est aujourd'hui à l'œuvre dans le secteur ».

En attendant ses prochaines mesures (une future loi Ferrand ?), une petite présentation s'impose. Depuis 2012, Richard Ferrand est député PS du Finistère et l'un des premiers soutiens officiels d'Emmanuel Macron.

Entre les deux, tout commence en 2014. Chargé de plancher sur la réforme des professions réglementées par Emmanuel Macron, alors fraîchement nommé ministre de l'Economie, le futur ministre des Territoires se voit attribuer le poste de rapporteur général de la loi Macron. 

Les 2 hommes s'apprécient et les nombreuses heures de débat autour de cette loi (le projet de déréglementation a été intégré dans le dispositif) consolide leur amitié. La suite est connue : Richard Ferrand devient le secrétaire général du mouvement En Marche, puis ministre du gouvernement d'Edouard Philippe.

Posté le 18 Mai 2017 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Crédit Foncier : le prêt [..]

Taux immobilier : stabilité, [..]

Taux immobilier actuel
0,90
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.