ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Immo : comment Paris a perdu de son attractivité

Immo : comment Paris a perdu de son attractivité

Paris, boudée par les acquéreurs

Paris fait moins rêver. Selon la dernière note de conjoncture des Notaires du Grand Paris, la capitale a particulièrement souffert en 2020 sur le plan des ventes immobilières. Ce désamour profite aux banlieues proches et éloignées, mais aussi à la province. Assistera-t-on à un déplacement du marché immobilier, alors que Paris a toujours été son centre névralgique incontournable ?

 

Un décrochage lié aux confinements

Le bilan de l’année 2020 est douloureux pour le secteur immobilier parisien. Certes, il était prévisible d’assister à un coup d’arrêt avec la crise sanitaire. Mais pas dans de telles proportions : les ventes ont ainsi baissé de -18% à fin novembre 2020, alors que le recul sur toute la France ne dépasse pas 8% selon la FNAIM. Autre fait significatif : les prix devraient diminuer de 1,4% au premier trimestre 2021, une première depuis de nombreuses années. En mars, le prix moyen au mètre carré devrait ainsi passer sous la barre des 10 700 €.

Mais ce qui est vraiment inédit, c’est l’attitude du marché en Île-de-France et en province, à l’opposé de celui de la capitale. Le ralentissement des ventes y est quatre fois moins important (-4%). Les prix enregistrent même une hausse, notamment sur les maisons : +3,3 % entre août et novembre 2020 sur la couronne francilienne, +1,6 % en province.

Un dernier phénomène vient traduire ce possible changement de paradigme : les grandes surfaces (plus de trois pièces), auparavant introuvables, sont désormais légion à Paris. Autrement dit, les familles aisées se dirigent vers la banlieue ou dans les villes moyennes les plus proches, à l’image du succès d’Orléans. 

Les causes du désamour

Ce n’est pas du côté des taux du crédit immobilier qu’il faut aller chercher les causes de ce revirement : ils sont restés à un niveau historiquement bas (1,27 % en moyenne selon l’Observatoire du crédit logement au plus haut en juin 2020). Paris a été victime à la fois de ses prix élevés – au-dessus de 10 500€/m² – et du confinement, qui a fait prendre conscience aux acquéreurs des bienfaits d’un logement spacieux et ouvert sur l’extérieur. Alors que la Covid-19 a vidé la capitale de tous les attraits de la vie parisienne, une grande partie de ses habitants a mis à profit cette période pour regarder les biens au-delà du périphérique. La grande couronne, mais aussi la Normandie et la Bourgogne ont bénéficié de cet appel d’air, favorisé par la démocratisation du télétravail.

Posté le 15 Février 2021 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Primo-accédant : 4 raisons [..]

Immo : les 4 chiffres du [..]

Taux immobilier actuel
0,75
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier
Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.