Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Immo : les 4 impacts du reconfinement sur le marché immobilier

L'impact du reconfinement sur le marché immobilier

L’effet du reconfinement n’est pas comparable au séisme qu’a connu l’immobilier au premier semestre. Mais il a renforcé certains phénomènes nés avec la crise sanitaire et il contribue à redistribuer les cartes pour les acheteurs et les vendeurs. 

 

1. Un recul moins significatif des transactions

Si le premier épisode du confinement avait coûté la perte de 180 000 ventes dans l’ancien, l’impact concret du reconfinement est nettement moins pénalisant pour le secteur. Une étude MeilleursAgents démontre que les promesses de vente ont diminué de 10% en novembre contre 75% entre mi-mars et début mai. L’ensemble des acteurs étaient prêts à l’image des courtiers en crédit immobilier, qui ont assuré la mise en concurrence des établissements prêteurs. Pour rappel, seules les visites physiques étaient interdites. 

2. L’impact sur la solvabilité des acquéreurs

A chaque nouveau confinement, le PIB recule (-9% sur l’année 2020). Et malgré les plans de soutien du gouvernement pour réduire les conséquences financières de la crise sanitaire, c’est une perte de revenus pour beaucoup d’actifs. Chômage partiel, baisse de la consommation, perte d’emploi : le reconfinement entraine une fragilisation des situations personnelles, notamment dans les professions touchées directement (hôtellerie-restauration, tourisme, évènementiel, commerce, etc.). 

3. Une tension immobilière en recul dans les grandes villes

En réduisant la solvabilité des ménages Français, le reconfinement a participé au rééquilibrage entre l’offre et la demande sur le marché immobilier des grandes métropoles. Cela se mesure à travers l’indice de tension immobilière mesuré par MeilleursAgents. Certes, le leader de l’estimation de biens en ligne constate toujours davantage d’acheteurs que de vendeurs – hormis à Rennes en novembre –, mais le différentiel est moins important avec seulement 6% d’acquéreurs en plus à Paris et Lyon, 4% à Nice et 3% à Bordeaux. 

4. Des prix en légère contraction

En effet, le reconfinement a conforté les acheteurs dans leurs nouvelles aspirations nées pendant l’épisode précédent au printemps. Ils privilégient des biens éco-performants et prolongés d’un extérieur, ce qui tire les prix de ces biens vers le haut. En revanche, ceux qui ne cochent pas ces cases sont confrontés à davantage de tentatives de négociation, ce qui atténue la courbe des prix. Le contexte post-confinement est donc favorable aux acquéreurs qui peuvent souscrire un prêt immobilier à un taux immobilier attractif (1,20% en moyenne d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA) et faire baisser le prix des appartements en centre-ville nécessitant des travaux. Pour avoir une idée sur son financement, un outil de simulation d'emprunt immobilier est disponible. Il permet de découvrir ses futures mensualités selon la durée souhaitée.

Posté le 09 Décembre 2020 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités