ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Immobilier : les promoteurs en bonne santé

Immobilier : les promoteurs en bonne santé

Img - 3-2-VEFA.jpg

« Après avoir cru de 16% en 2015, les réservations de logements auprès des promoteurs ont de nouveau augmenté de 21% en 2016, atteignant 148 618 logements - le niveau le plus élevé atteint depuis que l'observatoire de la FPI couvre l'intégralité du territorie national, en 2010 ». Dans la dernière édition de son Observatoire de l'immobilier, la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) dresse le bilan (positif) de l'année 2016. 

Comment expliquer cette croissance ?

Les raisons sont connues. Il y a bien sûr les taux immobiliers particulièrement avantageux (1.35% sur 15 ans et 1.50% sur 20 ans en novembre 2016... du jamais vu !), qui ont « permis aux marchés de renouer, pour la première fois depuis la crise de 2008, avec une appétence forte pour l'immobilier »

La seconde raison, elle, est liée au maintien et au renforcement des dispositifs immobiliers d'appui : la loi Pinel et le PTZ. « Les dispositifs de soutien de la demande produisent les effets attendus, ils sont bien utilisés par les ménages dans un contexte de confiance retrouvée après la période d'incompréhension de la loi Alur et la contraction du marché qui s'en est suivie », complète Alexandra François Cuxac, présidente la FPI.

Un contexte favorable donc, et un contexte qu'il faut préserver. « Il est capital pour tout le secteur de la construction que le Pinel comme le PTZ soient préservés et poursuivis, dans un contexte où les taux d'intérêt ne resteront pas durablement au point bas atteint en 2016 »

Une croissance « saine »...

De l'année 2016, la FPI tire deux enseignements, tous deux positifs. Le premier, c'est que les réservations sont plutôt équilibrées entre l'investissement locatif (61 300 biens) et l'accession à la propriété (55 300). Pour la fédération, c'est la preuve que les modalités de la loi Pinel et du PTZ sont bien adaptées à la demande. 

Seconde conclusion intéressante : la hausse relative des prix immobiliers (+2.5% sur 1 an). « Les promoteurs constatent une forte sensibilité des ménages à l'évolution des prix, qui contribue à la modérer »

... mais « à relativiser » 

Malgré le boom du secteur constaté l'an dernier, la FPI nuance quelque peu ces résultats. Deux raisons à cela. La première est liée à un « effet de rattrapage ». Comprendre : la croissance de 2016 compense les « années noires » du secteur, 2013 et 2014 (100 000 réservations par an et 340 000 mises en chantier).

La seconde, c'est que les résultats ne sont tout simplement pas suffisants pour répondre aux besoins et aux objectifs du gouvernement (500 000 autorisations par an). Pour atteindre lesdits objectifs tout en maintenant un « bon équilibre entre logement social, maisons individuelles et logements collectifs des promoteurs », il faudrait que le volume de réservations dépasse les 200 000 logements annuels. Or, l'an dernier, les réservations plafonnaient à 150 000 unités... 

Pour les promoteurs, le gouvernement doit instaurer des mesures susceptibles de débloquer le secteur afin que celui-ci puisse produire davantage en réponse à la demande. « En même temps que le gouvernement appuie sur l'accélérateur en soutenant la demande, il est capital qu'il desserre également les freins qui ralentissent la production de logements : les recours abusifs, les normes envahissants, la rétention foncière », ajoute Alexandra François Cuxac. 

Quid de 2017 ? 

Le marché de la construction, comme le marché immobilier en général, reste pendu aux résultats des élections présidentielles. « Le futur gouvernement aura la chance de trouver un secteur du logement dans lequel une dynamique est indéniablement à l'oeuvre ». Pour la fédération, le nouveau gouvernement dispose de tous les atouts, « soit pour entretenir cette dynamique, soit pour la casser ».

Et de rappeler que la contruction pèse 6% de la valeur ajoutée nationale, 6.3% de l'emploi salarié et 60 milliards d'euros de recettes fiscales non délocalisables« Soutenir le logement, c'est soutenir l'économie en même temps que répondre au premier besoin des ménages ».

Posté le 23 Février 2017 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

SeLoger : les prix immobiliers [..]

Assurance emprunteur : le droit [..]

Taux immobilier actuel
0,80
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.