Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Immobilier : les acheteurs ne s'intéressent pas aux programmes des candidats

Img - Bonmomentpourmoidacheter.jpg

Signe des temps... Alors que les années d'élection sont traditionnellement synonyme d'attentisme de la part des acheteurs, la tendance semble aujourd'hui s'éroder.

Selon la dernière édition de l'Observatoire du moral immobilier par le site d'annonces Logic-Immo, seulement 14% des futurs acheteurs envisageaient de retarder leurs projets d'acquisition en raison des élections présidentielles, contre 19% en 2012, année qui marquait déjà un certain détachement de la part des « porteurs d'un projet d'achat ».  

Pourquoi les prochaines échéances électorales n'ont qu'un faible impact ?

Pour 79% des personnes interrogées (l'enquête a été réalisée auprès de 1 700 personnes), projet immobilier et élections présidentielles sont deux choses décorrelées. Les acquéreurs sont tellement avancés dans leur projet que « les futurs revirements politiques » ont peu d'effets sur eux. « Certains considèrent que le monde politique ne régit pas tout et surtout pas le désir de devenir propriétaire », souligne Stéphanie Pécault, responsable des Études chez Logic-Immo. 

Parallèlement, les acheteurs (à 58%) reconnaissent ne pas suivre les programmes des candidats relatifs au logement.

Img - Info_impact_election.jpg


Pourquoi les acquéreurs ne s'intéressent pas au programme immobiliers des candidats ?

Pour la majorité des répondants (46%), la politique en matière de logement n'aura pas d'impact sur leur projet immobilier. Les autres raisons invoquées ? 

  • 37% déclarent ne pas s'intéresser aux programmes politiques en général ;

  • 22% considérent que les programmes immobiliers ne sont pas toujours appliqués ; 

  • 13% pensent que l'État dispose de moyens limités pour peser sur le marché de la pierre.

Qu'est-ce qui fait courir les acheteurs ?

Logic-Immo s'est aussi interrogé sur les raisons qui poussent les ménages à se lancer dans un projet immobilier. Sans surprise, le niveau des taux immobiliers arrive en tête à 49%, devant la volonté de se constituer un patrimoine ou le souhait de changer d'environnement (39% chacun). 

Reste qu'une large part des répondants se montre lucide. Ils sont en effet 76% à anticiper une hausse dans les 6 prochains mois, contre 43% il y a un an. « Avec le ressenti d'une hausse des prix et des taux d'intérêt... les acquéreurs en 2017 ont le sentiment de bénéficier d'un moment de grâce et sont beaucoup plus pressés qu'ils ne l'étaient un an plus tôt, précise Stéphanie Pécault. Toutefois, ils gardent un sentiment de contrôle et sont loin de l'état d'esprit des acheteurs dans les années 2010-2011 ».

Img - Info_taux_interet.jpg

Les acheteurs anticipent également une hausse des prix de l'immobilier

On l'a vu, les taux de prêt immobilier ont incité les ménages à se lancer dans le grand bain immobilier. Cela a entraîné un déséquilibre entre le volume d'acheteurs (3 millions) et celui des vendeurs (2 millions ). « À 2 contre 3, les vendeurs se retrouvent en position avantageuse face à une demande soutenue », soit le scénario annonciateur d'une hausse des prix immobiliers.

« La crainte de la hausse des prix gagne du terrain dans la psychologie des futurs acquéreurs. Ils sont désormais 42% à anticiper une remontée des prix, alors qu'ils étaient 23% à le prévoir un an plus tôt. Il s'avère même que, depuis 2011, date de création de l'étude, ils n'ont jamais été aussi nombreux à parier sur une augmentation prochaine des prix des biens immobiliers ».


Img - Info_acheteur_vendeur.jpg

Posté le 05 Avril 2017 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités