Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Immobilier : les prix reculent légèrement en Île-de-France

Img - Immobilier6.jpg

Entre décembre 2013 et fin février 2014, « la légère érosion des [prix immobiliers en Île-de-France] se poursuit, sans que le mouvement ne s’intensifie […] ». C’est ce qu’il ressort de la dernière étude des notaires franciliens qui constatent une baisse de 1.4 %  par rapport à l’an dernier à la période correspondante (-0.5 % par rapport au trimestre précédent).

Par type de logement, les appartements anciens ont vu leur valeur reculer sur un an de 1.5 % (-1.9 % en Grande Couronne), à 5 410 € le m². Le prix des maisons a, lui, reculé de 1.3 % pour s’établir à 297 400 €. Un résultat qui masque toutefois des disparités au niveau local. Un exemple : les prix reculent de 3 % en Seine-Saint-Denis mais continuent d’augmenter dans les Hauts-de-Seine (+0.8 %).

 

Le prix du m² à Paris ? 8 160 €

Et la capitale dans tout ça ? Paris sera toujours Paris, avec des prix supérieurs à 8 000 € (8 160 € en moyenne à la fin février). Cela représente malgré tout une baisse de 1.8 % sur un an et de 0.4 % sur trois mois.

De manière générale, le mouvement devrait se poursuivre dans les prochains mois, aussi bien pour les appartements (à Paris et dans les Hauts-de-Seine) que pour les maisons (en Grande Couronne). Pour étayer leurs prévisions, les notaires s'appuient sur les avant-contrats de vente signés avant février.

 

Des transactions en hausse

Les ventes ont, de leur côté, effectué le chemin inverse. Elles affichent à la fin février une hausse de 27 % sur un an pour atteindre 36 520 unités. « Pour cette période, les ventes ont retrouvé le niveau qu’elles atteignaient alors en moyenne pour les 10 dernières années », ajoutent les notaires. La raison de cette augmentation tient en trois mots : droits de mutation.

La hausse appliquée en mars dernier sur ces frais a incité les acheteurs à accélérer leur projet. Un bémol toutefois : « les premiers indicateurs des Notaires de Paris-Île-de-France laissent anticiper un coup de frein sur l’activité du mois de mars 2014 ».

Quant à Paris, les notaires enregistrent là encore une hausse… qu’ils s’empressent de relativiser. « Si le volume de ventes pendant la période a augmenté de 30 % par rapport à décembre 2012-février 2013, il demeure encore en net recul par rapport aux périodes dynamiques constatées dans le passé ».

Posté le 30 Avril 2014 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités