ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Marché immobilier : le baromètre LPI-SeLoger se veut optimiste

Marché immobilier : le baromètre LPI-SeLoger se veut optimiste

vers un report des projets immobiliers ?

Le baromètre LPI-SeLoger joue à la fois la carte de la transparence et celle de l’optimisme. Oui, il est difficile de savoir de manière sûre en plein confinement quelles seront ses conséquences à moyen et long terme pour le marché immobilier. Mais non, ce dernier ne devrait pas être fortement et durablement atteint par la propagation du Covid-19. Le crédit immobilier étant l’inconnue de l’équation qui rend difficile les prédictions...

Vers des reports ou des annulations de projets ?

En mars, les prix de l’immobilier sur la base des contrats signés sont encore hausse par rapport à l’an dernier (+5,2%) malgré un léger recul de l’offre et de la demande et un écart constant entre ces deux acteurs du marché. Le baromètre LPI-SeLoger qui rapporte ces chiffres souligne aussi que les prix de vente n’ont jamais été aussi peu négociés. Mais ça, c’était avant. Avant la mise momentanément à l’arrêt de l’économie et des transactions immobilières en raison du confinement. SeLoger penche pour des reports de projets qui vont se retrouver dans les données de mai et de juin. Néanmoins, il est aussi probable que les conséquences économiques de la crise sanitaire actuelle viennent annuler certains projets et en retarder d’autres, ce qui freinera l’activité du marché immobilier au-delà de la sortie du confinement. Deux thèses s’affrontent donc.

Quelle attitude auront les banques ?

Dans l’hypothèse la plus optimiste donc, le Covid-19 va surtout frustrer les candidats acquéreurs d’après SeLoger, et donc aiguiser davantage encore leur appétence pour la pierre. Ce qui aura pour effet de stabiliser les prix et ce qui écarte donc la prévision d’une baisse brutale de ces derniers. Par ailleurs, SeLoger voit dans la baisse de la production de logements neufs un facteur supplémentaire de tension immobilière et donc un élément positif pour l’activité du marché d’après confinement. Mais consent néanmoins que la crise sanitaire et ses effets sur le pouvoir d’achat immobilier et le moral des ménages vont entraîner un recul de la demande et une baisse de l’activité.

Crédit immobilier, l’inconnue

Le baromètre LPI-SeLoger s’interroge notamment sur le comportement des banques face à des emprunteurs dont la situation financière a pu se fragiliser. Les établissements prêteurs pourraient se montrer plus prudents avec ces profils, ce qui pourrait mener à une hausse des refus de prêts immobiliers et/ou à une remontée des taux pour compenser la prise de risque. Néanmoins concernant la deuxième option, les taux directeurs très bas ne sont pas de nature à tirer vers le haut les taux du crédit immobilier. Si vous avez un projet immobilier prévu pour après le confinement, en ce moment vous pouvez vous renseigner sur les meilleurs taux en comparant les offres via notre comparateur.

Posté le 01 Avril 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Signature à distance : les [..]

Immobilier : que peut-on [..]

Taux immobilier actuel
0,90
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier
Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.