Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Marché immobilier : l'écart se creuse entre les prix et les transactions

Hausse des prix immobiliers et des transactions en baisse

Une baisse ? À fin octobre, les données du baromètre LPI-SeLoger font état d’une hausse continue des prix de l’immobilier en France, qui tranche avec la courbe en recul des transactions. Cette dernière est notamment due aux difficultés croissantes des Français à accéder au crédit immobilier. 

 

La hausse des prix ne se dément pas

Le décalage des données du baromètre LPI-SeLoger ne permet pas de connaître l’effet concret du reconfinement sur les prix de l’immobilier. Mais à fin octobre, révèle que les prix continuent de progresser dans l’ancien, à un rythme soutenu (+6,3% sur un an, +2,5% sur le dernier trimestre). Les Notaires de France communiquent des chiffres assez proches (+5,2% au troisième trimestre), ce qui appuie le constat du baromètre LPI-SeLoger et contredit les prévisions d’un recul des prix dû à la crise sanitaire. À confirmer avec les données post-reconfinement. 

Une progression à deux chiffres dans plusieurs grandes métropoles

Et si les chiffres indiquent une moyenne, le baromètre LPI-SeLoger soutient que toutes les grandes métropoles sont orientées à la hausse : +8,3% sur un an pour un appartement ancien en région strasbourgeoise, +9,7% autour de Lyon et +11,8% à Nantes Métropole. Et les maisons, nouvelles cibles favorites des acquéreurs, connaissent une embellie plus forte encore : +9,9% dans le secteur de Toulouse, +13,2% dans la Métropole Nice Côte d’Azur et +15,3% dans l’agglomération rennaise ! Si l’inflation ne se dément pas à Paris, SeLoger ne prévoit pas un dépassement des 11 000€/m² en moyenne dans les toutes prochaines semaines. Dans la Métropole du Grand Paris, il faut compter 7 500€/m² en moyenne pour un appartement et plus de 6 100€/m² pour une maison. 

Préparer son enveloppe budgétaire

Si les prix progressent, les transactions baissent, plombées par la crise sanitaire et ses conséquences économiques pour les ménages français : -11% en rythme trimestriel glissant. Information confirmée par les Notaires de France, qui ont vu le volume de transactions repasser sous le million sur douze mois à fin septembre.

C’est aussi le resserrement de l’accès au crédit immobilier qui est en cause pour le baromètre LPI-SeLoger. Pour un candidat à l’accession, définir son budget est plus que jamais une priorité. Et l’accompagnement d’un courtier en crédit immobilier peut s’avérer déterminant à ce titre. Car faire appel à un courtier en crédit immobilier augmente les chances de voir sa demande de prêt immobilier être acceptée. Il détermine avec précision la capacité d’emprunt du candidat à l’achat. Une capacité d’emprunt en accord avec les recommandations du HCSF qui ont durci les conditions d’octroi de prêt immobilier : le taux d’endettement est limité à 33% et la durée d’emprunt à 25 ans. Pour connaître au mieux vos possibilités d'emprunt, nous vous conseillons de réaliser gratuitement une simulation complète de crédit immobilier.

Posté le 07 Décembre 2020 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités