ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Marché immobilier : les prix baissent encore en zones rurales

Marché immobilier : les prix baissent encore en zones rurales

Baisse des prix en zones rurales, explications.

Pendant que les grandes villes se montrent toujours aussi attractives avec des prix de l’immobilier en progression, les zones rurales et périurbaines affichent des tarifs toujours plus bas. Cela concerne notamment la diagonale du vide, de la Meuse aux Hautes-Pyrénées en passant par le Massif central.

11 m² dans la Creuse pour 1 m² à Paris

+1,1% à Lyon, +1 % à Nantes, +0,5% à Bordeaux, +0,3% à Paris et dans les Hauts-de-Seine : les prix de l’immobilier ont encore progressé en janvier dans les grandes agglomérations d’après le dernier baromètre publié par MeilleursAgents. Son indice d’évolution des prix indique même +2 % dans les 50 plus grandes villes depuis 5 ans… contre -3,5% dans les zones rurales. Conséquence : l’écart se creuse entre la France des villes et celle des campagnes. Cela se ressent sur les prix de l’immobilier : s’ils caracolent à près de 9 500€/m² à Paris et plus de 4 000€/m² à Bordeaux, Lyon et Nice, ils plafonnent sous les 1000€/m² dans la Meuse et dans l’Allier, et même sous les 850€/m² dans la Creuse.

Des territoires qui cumulent les handicaps

Point commun entre ces territoires où les prix de l’immobilier reculent : ce sont des zones dénuées de grandes agglomérations, loin des bassins d’emplois, souvent mal desservies – donc isolées –, où le solde démographique est négatif. Dans l’Indre et l’Yonne par exemple, les prix de l’immobilier ont chuté de 11,7% en cinq ans, et la démographie affiche une perte annuelle de 0,1 à 0,6% depuis le début des années 2010 selon l’Insee. Le premier a perdu 7 000 habitants en cinq ans, le second 2 000. La Nièvre et la Creuse ne sont pas en reste : le faible attrait pour une acquisition immobilière y a fait chuter le prix dans la pierre de 6,6 et 6,5% depuis cinq ans. Le 58 est le département qui a connu la plus forte baisse de sa population entre 2011 et 2016 (-4,2% soit 9 000 personnes), pendant que la Creuse (-0,8% par an) est passée sous la barre des 120 000 habitants, alors qu’ils étaient plus de 130 000 au début des années 2000.

Cumuler prix bas et taux bas !

Dans ces régions en mal d’attractivité, et dans un contexte de taux bas du crédit immobilier, il est possible d’acquérir des biens de grande surface à des tarifs ultra-compétitifs. À Bar-le-Duc, tout près de la gare TGV qui met Paris à une heure, un pavillon de 200 m² s’affiche en moyenne à 200 000 €, soit un prêt immobilier à 1,60% sur 22 ans pour des mensualités hors assurance d’environ 900€ d’après une simulation Guide du Crédit. À Bourganeuf à trois quarts d’heure de Limoges, on peut s’offrir une maison de près de 320 m² avec un crédit immobilier de 250 000 € !

Posté le 18 Février 2019 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Immobilier : Plus de 200 [..]

Crédit immobilier : vers la [..]

Taux immobilier actuel
0,66
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.