Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Marché immobilier : Les prix de l'immobilier neuf progressent moins vite

Immobilier neuf : les prix progressent moins vite

La hausse du prix des logements en France se stabilise d’après le baromètre SPI-Se Loger de mars 2018. Néanmoins, on constate un ralentissement dans l’immobilier neuf qui ne bénéficie plus des mêmes avantages, puisque le prêt à taux zéro a été révisé. Dans l’ancien, le PTZ d’ailleurs été restreint à certaines zones. Les taux très bas du crédit immobilier permettent toutefois de combler la baisse de pouvoir d’achat des ménages au moment d’acquérir un bien.

Une hausse beaucoup plus modérée dans le neuf

Si les prix ont continué d’augmenter un peu partout en France, cette hausse est très variable selon les villes. Selon le baromètre SPI-Se Loger de mars 2018, c’est une réalité à Bordeaux, Lille, Lyon et Paris qui progressent fortement (de 8 à 13,6% selon les métropoles). Paris vient même de franchir le cap symbolique des 9 000 euros/m2 en moyenne ! En revanche, des villes moyennes comme Limoges, Tours et Perpignan baissent, mais pas autant que Besançon (-9,2 %).

Dans le neuf particulièrement, on note un vrai recul. Il est vrai que l’immobilier neuf avait bénéficié pendant des années d’une embellie due à de nombreux dispositifs d’aide. En 2017, il n’a progressé que de 3,2% (5% pour les maisons et 2,8% pour les appartements). Selon l’Agence départementale pour l’information sur le logement (ADIL), la vente de maisons chute même fortement en Île-de-France : -22% en 2017.

Les facteurs favorisant l’accès à l’achat

Pendant longtemps, le prêt à taux zéro a été la locomotive de l’achat dans le neuf. Cependant, ses conditions ont été révisées à la baisse. Si rien ne change pour les habitations en zones tendues (région parisienne et sud de la France), l’enveloppe du PTZ passe ainsi de 40 à 20% du montant total de l’achat dans les zones B et C. Enfin, pour les maisons, il ne concerne plus que les constructions dans des villes de moins de 250 000 habitants.

Néanmoins, cette baisse des aides est tout de même limitée par un accès à des taux de crédit immobilier toujours très bas, en moyenne 1,48% d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA. Pour ne pas grever leur budget, les ménages choisissent d’emprunter plus longtemps. La part des prêts immo longue durée est en nette augmentation. À titre d’exemple, une acquisition à 300 000 euros, avec un crédit immobilier sur 20 ans à 1,71%, les mensualités s’établissent à 1 320 euros selon la simulation de prêt immobilier du Guide du Crédit.

Posté le 27 Avril 2018 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités