Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Notaires : les prix immobiliers en hausse au premier trimestre

Les prix dans l’immobilier ancien en France métropolitaine continuent de croître. Selon les derniers chiffres publiés par Notaires de France, ils ont augmenté au premier trimestre 2011 de 7.8% pour les maisons et de 10.5% sur un an pour les appartements (respectivement -0.8% et +1.9% par rapport au dernier trimestre 2010).

Deux raisons à ces disparités d’après les notaires : « la première, le prix des logements obligeant une grande partie des acheteurs à se tourner vers l’acquisition d’un appartement généralement moins cher qu’une maison, et deuxièmement l’attrait du placement immobilier dans le logement collectif, valeur refuge offrant aux investisseurs des performances moins aléatoires que les placements boursiers ».

Les notaires constatent également des disparités géographiques. Les prix augmentent de fait plus vite en Île-de-France qu’en province : +16.5% pour les appartements sur un an en Île-de-France, contre +4.9% en province.

De même, ces chiffres couvrent plusieurs écarts à l’intérieur de ces zones. Ainsi, en IdF, les notaires enregistrent une hausse de 20.8% pour les appartements parisiens contre +5.8% en Essonne.

A noter qu’en province, des baisses sont observées à Rouen (-0.5%), Amiens (-0.5%), Bourges (-1.3%), Besançon (-1.3%) et Limoges (-6.5%). Idem côté maisons avec un repli observé à Nancy (-0.3%), Montpellier (-1.5%), Caen (-1.6%), Saint-Etienne (-5.3%) et Metz (-11.4%).

Concernant les transactions, les notaires relèvent une progression de 23% à 806 000 unités sur un an. La province a vu le nombre de ses ventes augmenter de 24% sur un an et reculer de 3% sur trois mois (une « baisse saisonnière habituelle »). Quant à l’Île-de-France, un repli de 4% en rythme trimestriel y est observé. « Il faudra donc attendre les chiffres du prochain trimestre pour vérifier si cette tendance se confirme ».

Du côté du neuf, les ventes accusent une baisse de 17.2% sur un an (-15.9% dans le collectif, -26% dans l’individuel), sous l’effet de la réduction des avantages fiscaux procurés par les investissements locatifs et la suppression du Pass FoncierLa nouveauté du PTZ+ aura certainement besoin d’une période d’adaptation plus importante qu’escomptée pour compenser la perte des investisseurs ».

A noter tout de même qu’une hausse de 4.2% des mises en vente est observée (+6.5% pour les appartements et -10.9% pour les maisons). Quant aux prix, ils sont en hausse (+6.8% dans le collectif ; +2.8% dans l’individuel) et augmentent même entre +10% et +13% dans cinq régions (Haute-Normandie, Pays-de-la-Loire, Poitou-Charentes, Aquitaine et PACA). Les raisons tiennent à « la hausse du foncier ces deux dernières années et [à] l’impact de la nouvelle norme BBC ».

Posté le 21 Juillet 2011 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités