Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Pouvoir d'achat immobilier : les Français ont perdu 3 m2

Pouvoir d'achat immobilier : les Français ont perdu 3 m2

La flambée des prix combinée à la hausse des taux d'emprunt a contribué à éroder le pouvoir d'achat immobilier des Français. Tour d'horizon des grandes métropoles où les acheteurs ont le plus perdu.   

Hausse des prix dans certaines grandes métropoles

La frénésie des prix de l'immobilier frappe encore les grandes villes françaises qui connaissent de nouveau une belle dynamique. Selon une étude de MeilleursAgents, 7 grandes métropoles sur 10 ont ainsi enregistré une progression des prix durant le mois dernier. Ces hausses ne sont néanmoins que relatives. À titre d'exemple, à Bordeaux, les prix ont été relevés de :

  • +0,1 % sur un mois ;
  • +0,3 % à Nantes et à Rennes ;
  • +0,5 % à Nice ;
  • +0,6 % à Montpellier. 

Marseille et Strasbourg se détachent en affichant de belles performances. Dans ces deux villes, les prix ont respectivement progressé de +1 % et +0,9 %, entre début mai et début juin. En revanche, à Lyon, les prix restent stables pendant qu'ils baissent de 0,3 % à Toulouse et 0,4 % à Lille (sur un mois).

Baisse du pouvoir d'achat immobilier

Ces hausses de prix, conjuguées avec celles des taux des crédits immobiliers, ont des conséquences sur le pouvoir d'achat immobilier. Avec la progression des taux immobiliers, le pouvoir d'achat immobilier a ainsi baissé de 3 m2 moyenne dans les 11 plus grandes métropoles françaises (Marseille, Strasbourg, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Rennes, Lille, Nice, Lyon et Paris).

Dans le détail, c'est à Strasbourg que les prix ont enregistré la plus forte progression (+4,7 %). Cela correspond à une hausse de 177 € /m2 supplémentaires et une baisse de 8 758 € de capacité d'emprunt. Ainsi, les candidats à la propriété à Strasbourg ont perdu 5 m² de pouvoir d'achat immobilier.

À Marseille, avec la hausse tarifaire de +2,5 %, la perte de pouvoir d'achat immobilier est de 4 m². À Toulouse, Nantes, Montpellier, et Bordeaux, la perte s'élève à 3 m² pour les acheteurs potentiels. Et à Lille, Lyon, Rennes et Nice, les aspirants propriétaires perdent 2 m².

Enfin dans la capitale, les acheteurs ont perdu 1 m² en raison de la hausse des taux de crédits et de celle des prix.

Remontée des taux de crédit

Théoriquement, les prix devraient chuter pour compenser la remontée des taux de crédit. En pratique, rien que pour effacer la progression de ces derniers mois, les prix devraient avoir diminué de 5 %. À l'inverse, ils ont augmenté de +1,3 % en France. D'autant que les taux devraient quant à eux encore continuer leur remontée pour atteindre probablement 2 à 3 % dans les mois à venir. Il n'est donc pas évident de prévoir l'avenir des prix immobiliers. Mais ce qui est certain c'est que si un acquéreur tombe sur un coup de cœur, attendre pourrait lui faire rater une occasion qu'il aurait pu concrétiser grâce à l'aide d'un courtier en crédit immobilier. Cet expert en financement déniche rapidement le meilleur prêt au meilleur taux.

Posté le © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Retour au sommaire des actualités

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités