Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

Prêt immobilier : l'activité se porte bien, selon la Banque de France

Img - Immobilier4.jpg

Les voyants sont au vert, c'est ce qu'il ressort de la dernière étude publiée par la Banque de France concernant la distribution de crédits en France en novembre dernier. Prêt immobilier ou à la consommation, les 2 secteurs se montrent particulièrement dynamiques. Le Guide du crédit détaille les chiffres de l'habitat. 

La production de prêts immo en augmentation de 4.1% 

Commençons par les résultats bruts. L'encours des crédits à l'habitat pèse en novembre 891 milliards d'euros (sur un total de 1 086 milliards d'euros). En termes de variations, cela représente une progression annuelle de 4.1%, un chiffre en légère hausse (+3.9% en septembre, +4.0% en octobre).

Les prêts immobiliers « nouveaux » affichent également des résultats positifs : 27,5 milliards d'euros en novembre, contre 24,8 milliards un mois plus tôt (19,6 milliards d'euros en juin 2016).   

Des taux immobiliers bas

On le répète depuis plusieurs mois dans nos analyses de taux immobiliers, ces derniers n'ont jamais été aussi bas. « Ces conditions favorables poussent la production de crédits nouveaux à l'habitat à la hausse [...], et plus particulièrement les renégociations », confirme la Banque de France.

Avec un taux moyen fixe de 1.56% en novembre, il serait en effet dommage pour les emprunteurs de faire preuve d'attentisme. Ce même taux s'établissait à :

  • 1.85% en juin 2016 ;

  • 1.78% en juillet ;

  • 1.72% en août ;

  • 1.68% en septembre ; 

  • 1.60% en octobre. 

Petit bémol : vu les dernières tendances de taux immobiliers (1.65% sur 20 ans en janvier 2017), les taux de la Banque de France devraient repartir à la hausse. En attendant, il ne faut pas s'inquiéter : les taux bancaires vont, certes, remonter en 2017 mais devraient continuer à se maintenir à des niveaux très attractifs.  

Large part des rachats de prêt immobilier dans les crédits habitat

Des « conditions favorables [...] qui poussent à la renégociation »... La renégociation ? Cette opération, appelée aussi rachat de prêt immobilier, consiste à faire racheter son crédit immobilier pour bénéficier de conditions plus avantageuses. En cette période de taux avantageux, on comprend dès lors l'enjeu pour les emprunteurs déjà propriétaires : renégocier ou faire racheter son crédit immobilier afin de bénéficier des taux de prêt actuels, extrêmement bas. 

Et les chiffres de la Banque de France ne trompent pas. En novembre 2016, les renégociations représentent la majeure partie des crédits à l'habitat nouvellement souscrits (58.8%), contre :

- 54% en octobre ;

- 51.6% en septembre ; 

- 49.9% en août ; 

- 43.9% en juillet ; 

- 38.1% en juin. 

Pensez à la délégation d'assurance de prêt immobilier

Sous l'impulsion de taux historiquement bas, le marché du crédit à l'habitat poursuit sa croissance. Toutefois, malgré leur faible niveau, les taux d'intérêt ne doivent pas constituer l'unique point de fixation pour les futurs emprunteurs. Différents paramètres doivent être pris en compte, notamment l'assurance de prêt immobilier. 

Depuis l'instauration des lois Lagarde (2010) et Hamon (2014), les emprunteurs ne sont en effet plus contraints d'accepter l'offre d'assurance de leur banque (appelée assurance groupe). Au moment de négocier leur prêt immobilier, ils peuvent comparer et choisir une assurance emprunteur extérieure, à condition que les garanties soient identiques. Cette opération est appelée délégation d'assurance. Elle permet de bénéficier de tarifs d'assurance crédit personnalisés, possiblement inférieurs à ceux proposés par votre banque. 

En 2014, le délai pour comparer les offres d'assurance a été prolongé. Les emprunteurs ont jusqu'à 1 an après la signature de leur prêt immobilier pour changer d'assurance. Du reste, pour les emprunteurs souhaitant changer d'assurance, notre comparateur d'assurance de prêt immobilier leur permet de mettre en concurrence les assureurs.  

À noter que, fin 2016, les députés voulaient aller encore plus loin. Dans le cadre de la loi Sapin II, ils avaient en effet voté la possibilité de résilier l'assurance de prêt immobilier à chaque date anniversaire du contrat (comme pour les assurances auto ou habitation). Le Conseil constitutionnel avait ensuite censuré cette disposition, estimant qu'elle n'avait pas sa place dans un pack de mesures visant intialement à lutter contre la corruption. Mais il n'est pas exclu que cette réforme revienne sur le devant de la scène dans les prochains mois...

Posté le 13 Janvier 2017 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

3,45% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités