Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Prêt immobilier : l'encours continue de s'accélérer en mai

Dans un contexte de quasi-stabilité des taux immobiliers, l'encours des crédits à l'habitat continue d'augmenter, et même de s'accélérer. Selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France, la croissance n'est pas la même partout. 

L'encours des prêts immobiliers progresse, progresse, progresse...

La répétition n'est pas anodine. L'encours des « crédits habitat » s'accélére mois après mois (+5.4% en mars, +5.6% en avril et +5.7% en mai) pour atteindre 921 milliards d'euros en mai.

Géographiquement, l'augmentation de l'encours varie en fonction des régions. Les hausses les plus fortes sur 1 an (d'avril 2016 à avril 2017) sont observées en :

  1. Languedoc-Roussillon (+8.2%) ;

  2. Nouvelle-Aquitaine (+8.1%) ;

  3. Normandie et Provence-Alpes-Côte d'Azur (+7.9%) ; 

  4. Auvergne et Hauts-de-France (+7.1%) ; 

  5. Bretagne (+6.8%) ;

  6. Corse (+6.7%) ;

  7. Île-de-France (+6.4%) ;

  8. Pays de la Loire (+6.2%) ;

  9. Centre-Val de Loire (+5.9%) ;

  10. Bourgogne-Franche-Comté (+5.3%) ;

  11. Grand Est (+5.2%). 

En revanche, en termes de crédits nouveaux, la production tend à reculer : 

  • 38,4 milliards d'euros en janvier ; 

  • 33,7 milliards d'euros en février ; 

  • 30,6 milliards d'euros en mars ; 

  • 28,1 milliards d'euros en avril ; 

  • 25,1 milliards d'euros en mai.

La part des rachat de prêt immobilier recule

Dans ces « crédits nouveaux », la part des rachat de prêt immobilier diminue. De 61.6% en janvier dernier, elle est passée à 42.4% en mai.

Pour mémoire, cette opération consiste à revoir auprès des banques les conditions de son prêt immobilier, le but étant de bénéficier des conditions financières actuelles plus avantageuses. 

Avec les taux immobiliers qui sont repartis à la hausse (avant de se stabiliser depuis plusieurs semaines), il est logique que les renégociations deviennent moins intéressantes. 

Il convient malgré tout de relativiser la hausse des taux bancaires. Elle est réelle, mais elle reste modérée. Selon la Banque de France, le taux moyen bancaire est passé de 1.50% en décembre 2016 à 1.59% en mai 2017

N'oubliez pas l'assurance de prêt immobilier 

Ok pour le taux immobilier, il s'agit d'un élément important mais il n'est pas le seul. Les emprunteurs ne doivent pas oublier d'autres postes de coût significatifs, en particulier l'assurance de prêt immobilier. Pour diminuer le coût de son assurance, il est possible d'effectuer une délégation d'assurance, c'est-à-dire de faire appel à un assureur autre que celui proposé par sa banque. 

Trois possibilités : 
  • avant de signer son prêt immobilier ;
  • jusqu'à 1 an après la signature du crédit (loi Hamon) ; 

  • à chaque date anniversaire du contrat d'assurance, après le délai d'1 an de la loi Hamon. 

Posté le 11 Juillet 2017 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités