Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

L'imposition des revenus locatifs

Les loyers issus de votre investissement locatif sont considérés par l'administration fiscale comme des revenus fonciers et sont soumis à l'impôt sur le revenu. En fonction du montant annuel des loyers, 2 régimes d'imposition des revenus locatifs s'appliquent alors : le micro-foncier ou régime réel.

Micro-foncier et régime réel, comment s'effectue la déclaration de mes revenus locatifs ?

L'un ou l'autre de ces 2 régimes s'applique selon le montant total des loyers perçus.

Le micro-foncier

C'est le régime d'imposition des revenus locatifs qui s'applique automatiquement pour les contribuables percevant moins de 15 000 € de loyers annuels. Les caractéristiques du régime micro-foncier ?

  • Vous bénéficiez d'un abattement de 30 % sur le montant de vos loyers déclarés ;
  • Revers de la médaille, vous ne pouvez déduire de votre montant imposable aucune charge, ni de déficit foncier.

Si vous relevez de ce régime d'imposition, la déclaration des revenus locatifs est simple : vous inscrivez dans la rubrique « Revenus fonciers » de votre déclaration (formulaire n°2042) le montant brut des loyers perçus durant l'année n-1.

Il est à noter que pour les investisseurs touchant moins de 15 000 € de loyers, le micro-foncier n'est pas absolument définitif. Ils peuvent abandonner ce régime au profit du régime réel. Ce dernier s'appliquera durant 3 ans incompressibles sur tous les biens mis en location.

Le régime réel

Vous êtes concerné par le régime réel :

  • Si l'ensemble de vos loyers sont supérieurs à 15 000 € ;
  • Ou si vous ne choisissez pas le micro-foncier.

Pour établir votre revenu foncier imposable, vous devez calculer la différence entre le montant des loyers et des charges.

En régime réel d'imposition des revenus locatifs, il est également possible d'imputer le déficit foncier sur votre revenu imposable, à hauteur de 10 700 €, dans le cadre des dispositifs de défiscalisation immobilière. Cela permettra de diminuer votre imposition.

La déclarationdes revenus locatifs s'effectue de la manière suivante ; vous devez remplir une déclaration complémentaire n°2044 où :

  • vous indiquez les loyers perçus,
  • puis vous déduisez les charges.

Puis, dans la rubrique « Revenus fonciers » de votre déclaration n°2042, vous indiquez le montant de vos revenus fonciers net de charges.

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

L'imposition des revenus locatifs