ouvrir le menu principal Guide du Crédit mob rechercher
fermer
Mon investissement locatif
La défiscalisation immobilière Investir en SCI, en SCPI ? Comment optimiser ma déduction fiscale ? Je cherche mon bien immobilier Défiscaliser et gérer sa location
Quelles sont les charges et obligations du bailleur ? Les frais d'acquisition J'évalue la rentabilité de mon investissement immobilier L'imposition des revenus locatifs L'imposition des plus-values immobilières
Credit / Pret > Pret immobilier > Mon projet immobilier > Mon investissement locatif > Comment optimiser ma deduction fiscale ? > L'imposition des revenus locatifs

L'imposition des revenus locatifs

L'imposition des revenus locatifs | Guide du credit

Les loyers issus de votre investissement locatif sont considérés par l'administration fiscale comme des revenus fonciers et sont soumis à l'impôt sur le revenu. En fonction du montant annuel des loyers, 2 régimes d'imposition des revenus locatifs s'appliquent alors : le micro-foncier ou régime réel.

Micro-foncier et régime réel, comment s'effectue la déclaration de mes revenus locatifs ?

L'un ou l'autre de ces 2 régimes s'applique selon le montant total des loyers perçus.

Le micro-foncier

C'est le régime d'imposition des revenus locatifs qui s'applique automatiquement pour les contribuables percevant moins de 15 000 € de loyers annuels. Les caractéristiques du régime micro-foncier ?

Si vous relevez de ce régime d'imposition, la déclaration des revenus locatifs est simple : vous inscrivez dans la rubrique « Revenus fonciers » de votre déclaration (formulaire n°2042) le montant brut des loyers perçus durant l'année n-1.

Il est à noter que pour les investisseurs touchant moins de 15 000 € de loyers, le micro-foncier n'est pas absolument définitif. Ils peuvent abandonner ce régime au profit du régime réel. Ce dernier s'appliquera durant 3 ans incompressibles sur tous les biens mis en location.

Le régime réel

Vous êtes concerné par le régime réel :

Pour établir votre revenu foncier imposable, vous devez calculer la différence entre le montant des loyers et des charges.

En régime réel d'imposition des revenus locatifs, il est également possible d'imputer le déficit foncier sur votre revenu imposable, à hauteur de 10 700 €, dans le cadre des dispositifs de défiscalisation immobilière. Cela permettra de diminuer votre imposition.

La déclaration des revenus locatifs s'effectue de la manière suivante ; vous devez remplir une déclaration complémentaire n°2044 où :

Puis, dans la rubrique « Revenus fonciers » de votre déclaration n°2042, vous indiquez le montant de vos revenus fonciers net de charges.

Facebook Twitter Google+ Envoyer par mail
Comparaison des offres de crédit pour l'investissement locatif
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Comparateur de prêt immobilier
Taux immobilier actuel
1,30
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit pour l'investissement locatif
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.