Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Les frais liés à une acquisition locative

Comme toute opération immobilière, l'achat locatif donne lieu au paiement de plusieurs types de frais.

Il ne s'agit pas seulement du coût lié au crédit. En d'autres mots, le taux d'intérêt ne doit pas constituer le seul point d'analyse de votre projet. Vous devrez également prendre en compte des frais annexes tels que d'éventuels frais de gestion locative, les coûts de l'assurance emprunteur, la mise en place du financement ou les frais de notaire.

Les frais d'acquisition

Ils comprennent les frais de notaire et éventuellement les frais d'intermédiation (agence et courtage).

  • Lesfrais de notaire. Ils incluent à la fois les émoluments pour la rédaction de l'acte (honoraires, débours) et les frais de mutation collectés par le notaire au profit des collectivités territoriales. Ils varient en fonction du type de bien :
    • entre 2.5 % et 4% dans le neuf ;
    • entre 6.5 % et 7 % dans l'ancien.
  • Les frais d'agence. Ces frais représentent la commission versée à l'agence pour acquérir le bien. Elle est calculée en fonction du montant de l'opération. La mise en location entraîne des frais supplémentaires.
  • Les frais de courtage. Pour obtenir les meilleures conditions financières pour votre financement, vous devez comparer les banques et, donc, passer par un courtier. Le montant varie selon les établissements, mais des courtiers sur Internet tels qu'Empruntis.com ne facturent aucuns frais. Ils sont en effet rémunérés par les banques en tant qu'apporteurs d'affaires.

Les frais de garantie

Une garantie est également exigée par l'établissement de prêt. Les investisseurs disposent de 3 possibilités :

  • L'hypothèque. Le bien immobilier est mis en garantie afin de couvrir les risques de non-paiement du crédit immobilier ;
  • L'inscription de privilège de prêteurs de deniers (IPPD, ou PPD). Fonctionne sur le même principe que l'hypothèque. La différence ? En cas de difficultés de remboursement, la banque sera indemnisée en priorité par rapport aux autres créanciers ;
  • La caution. Une société se porte garant auprès du prêteur. En contrepartie, l'emprunteur verse des frais de garantie qui seront en partie restitués à la fin du prêt.

Pour plus d'information, nous vous proposons un guide complet sur les garanties en crédit immobilier. N'hésitez pas à le consulter.

Besoin d'un financement ? Obtenez votre réponse personnalisée

à partir de 1,10% sur 20 ans
Comparateur de prêt immobilier

Les frais de dossier

L'acceptation par la banque de votre demande de financement implique le paiement de frais de dossier.

Ces frais sont liés au montage du dossier et varient selon les banques. Ils peuvent par exemple représenter 1 % du capital restant dû ou être calculés de manière forfaitaire.

L'assurance de prêt

Pour couvrir les risques de non-paiement des mensualités (liés par exemple à une invalidité ou la perte d'un emploi), les organismes prêteurs exigent généralement une assurance de prêt. Le coût de l'assurance varie en fonction du montant de l'opération, de la durée du prêt, du profil de l'assuré (âge, fumeur ou non-fumeur...), de la présence ou non d'un co-emprunteur et de la quotité (répartition de la prise en charge entre emprunteurs).

Comme pour une acquisition immobilière classique, les emprunteurs ne sont pas contraints d'accepter l'offre de la banque, ils sont libres de choisir leur assureur. Toutefois, une condition doit être respectée : les garanties proposées par les assureurs « externes » doivent être identiques à celles de la banque prêteuse.

Pour en savoir plus sur l'assurance emprunteur (les prestations prises en charge, le coût, etc.), nous mettons à votre disposition un guide complet sur cette opération.

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Les frais liés à une acquisition locative