Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

Les taux de prêt immobilier 2018

Après les taux immobiliers exceptionnellement bas de 2016, 2017 s'est inscrite dans un contexte de hausses en début d'année puis de baisses autour du mois de mai avant une période de fin d'année en baisse. L'année 2018 quant à elle s'est déroulée entre baisses des taux immobiliers et décotes de la part des banques.

Au premier trimestre 2018, attentisme...

En janvier, les banques sont attentistes. En effet, les taux immobiliers ne bougent pour ainsi dire pas par rapport à décembre 2017. Ce qui s'explique notamment par la loi de finances 2018 qui prévoit le recentrage de certaines aides à la pierre : le PTZ et le Pinel. En février, les niveaux des taux de crédit immobilier demeurent à des niveaux très bas, une excellente nouvelle pour les emprunteurs qui ont un projet à réaliser. Quant au mois de mars, il reste dans la lignée de la stabilité, avec une tendance toutefois qui se dégage : des taux immobiliers mini et moyens qui tendent à converger : en effet, entre le meilleur taux sur 15 ans et le taux de crédit moyen, la différence n'est alors que de 45 centimes, et elle n'est que de 50 centimes entre le meilleur taux sur 20 ans et le taux moyen. La raison ? Les banques veulent rester dans la course : elles se sont fixé des objectifs ambitieux pour 2018 et souhaitent bien entendu les réaliser.

Au deuxième trimestre 2018, un printemps de l'immobilier qui tarde à venir

En avril notre baromètre est similaire à celui du mois de mars concernant le taux immobilier mini, sauf pour les durées 7 et 10 ans sur lesquelles on peut constater une baisse de 1 à 2 centimes. Pour les taux moyens, aucun mouvement ! Les banques poursuivent leurs efforts en ne remontant pas leur barème de taux immobilier, le marché subissant un ralentissement alors que l'on devrait parler de printemps de l'immobilier : la demande a en effet fléchi de 16 % au premier trimestre 2018 par rapport au premier trimestre 2017 !

Et l'on peut compter avec des barèmes à la baisse pour le mois de mai : après un hiver rude les banques sont prêtes à tout pour séduire de nouveaux clients y compris pratiquer des décotes de plus en plus importantes.

Ainsi, pour un prêt immobilier sur 20 ans selon les taux immobiliers affichés sur notre baromètre de mai, on peut réaliser la simulation suivante :

  • Avec un taux immobilier mini, un prêt sur 20 ans de 200 000 € à un taux de 1,12 % hors assurance donne des mensualités de 930 €. Le coût du crédit est de 23 328 €.
  • Avec un taux de crédit immobilier moyen et en empruntant 200 000 € sur 20 ans, on obtient alors un taux immobilier de 1,65 % hors assurance et des mensualités de 979 €. Le coût du crédit immobilier est alors de 34 948 €.

Juin est un mois de stagnation du taux immobilier. Les banques craignent de se trouver noyées sous les dossiers si elles présentent des taux de crédit en baisse. Autre raison à cette stagnation, des décotes qui se poursuivent. Les banques sont prêtes à appliquer des décotes jusqu'à 40 voire 50 centimes sur leurs barèmes ! Elles poursuivent en effet toujours d'ambitieux objectifs commerciaux. Preuve que la tension est palpable, certains établissements bancaires auparavant réfractaires au prêt à 110 % (c'est-à-dire sans apport et en empruntant les frais de notaire), jouent dorénavant la carte de la souplesse et financent des projets à 110 % selon le sérieux du dossier.

Et enfin, le printemps de l'immobilier qui tardait à arriver se traduit dans les chiffres : en avril et mai 2018, la demande de financement a augmenté de +57 % par rapport à mars 2018 et de +6 % en mai par rapport à avril. La reprise du prêt immobilier est aussi constatée du côté de l'investissement locatif : +35 % par rapport au mois de mars et en mai, +10 % par rapport à avril.

Au troisième trimestre 2018, des taux immobiliers bas, des décotes !

En juillet 2018, les emprunteurs peuvent compter sur des taux de crédit immobilier entre 0,96 % et 1,40 % sur 15 ans et des taux d'emprunt immobilier sur 20 ans entre 1,12 % et 1,65 %. De quoi faire penser à un certain été 2016 ! Les banques, en retard sur les objectifs ambitieux qu'elles se sont fixés, accordent régulièrement des décotes.

En août, même tendance avec même des taux encore plus bas, comparables à ceux de l'automne 2016 lorsqu'ils avaient atteint des planchers historiques. Les banques poursuivent leurs efforts et maintiennent des taux de crédit bas : elles ont en effet accusé un retard de production de 20 % au printemps, et peinent à le combler.

Septembre résonne comme un printemps de l'immobilier tant les taux sont au plus bas. Notre baromètre ne présente aucune évolution, fait rare en cette période de l'année, ce qui crée un contexte favorable pour les emprunteurs. A cette période, les établissements bancaires ont d'ordinaire déjà rempli leurs objectifs (ou presque). Or ce n'est pas le cas cette année, bien au contraire. Les emprunteurs peuvent donc également mettre en concurrence presque toutes les banques afin de trouver le prêt immobilier aux meilleures conditions.

Au quatrième trimestre 2018, toujours le moment d'emprunter

Octobre s'inscrit dans un contexte de taux inchangés et les banques poursuivent toujours leurs objectifs en termes de nouveaux clients. Le taux de prêt immobilier mini sur 20 ans s'affiche ainsi à 1,12 %. Les décotes demeurent d'actualité et pour en bénéficier, nul besoin d'afficher un profil « premium ». L'année 2018 sera favorable jusqu'au bout aux emprunteurs !

Le mois de novembre en est une nouvelle preuve avec des conditions d'emprunt qui ne bougent pas par rapport au mois précédent. Il faut attendre décembre pour constater quelques augmentations qui s'expliquent par un contexte de fin d'année : les établissements bancaires ont tendance à privilégier certains dossiers et préparent 2019 par la même occasion. Globalement, on note qu'au fur et à mesure de l'année les barèmes perdent de leur pertinence en raison des nombreuses décotes appliquées par les banques. Être accompagné par un courtier afin de négocier le meilleur taux est alors un avantage pour faire jouer la concurrence !

Comment évoluera votre taux immobilier en 2019 ?

Les banques n'hésitant pas à déroger des barèmes et à appliquer des décotes parfois importantes, les barèmes ont été moins significatifs cette année. Ils se transforment plus en repère qu'en véritable grille. D'où l'importance de comparer les offres des établissements bancaires ! Les emprunteurs peuvent aborder 2019 avec sérénité : rien n'indique une remontée des taux immo dans un futur proche et les banques se fixent des objectifs tout aussi importants qu'en 2018. L'appui d'un courtier se révèlera là encore, un atout.

Taux immobilier 2018 par mois

🎉 Quel taux pour mon projet ?

Le meilleur taux prêt immobilier

1,85% sur 20 ans

Taux fixe national hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier