Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Taux immobilier septembre 2021 par région

Meilleur taux immobilier
0,55 %
Sur 15 ans
0,70 %
Sur 20 ans
0,89 %
Sur 25 ans
Quel taux pour votre projet ?
  7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
Tendance
Taux min 0,26 % 0,40 % 0,55 % 0,70 % 0,89 %
Taux moyen 0,50 % 0,60 % 0,80 % 1,00 % 1,20 %
Taux max 1,60 % 1,60 % 1,73 % 1,85 % 2,20 %

Taux fixes hors assurance relevé le 20/09/2021, comparés par rapport au 06/09/2021

🎉 Quel taux pour mon projet ?

Analyse faite au 20-09-2021

Taux de prêt immobilier : la baisse se poursuit en cette mi-septembre

C’est l’heure de faire le bilan de l’évolution des taux de crédit immobilier région par région. Et ce que l’on constate à la lecture des barèmes bancaires, c’est que les valeurs baissent majoritairement au grand bonheur des emprunteurs qui souhaiteraient concrétiser leur projet immobilier avant la fin 2021.

Ainsi, en cette mi-septembre, 26 taux du marché (7 régions, 5 durées) baissent et enregistrent un recul qui oscille entre -0,05 et - 0,15 point. 9 restent stables par rapport au mois dernier.

Du côté des taux mini, c’est-à-dire ceux réservés aux meilleurs profils, 11 enregistrent une baisse, 22 stagnent et 2 augmentent légèrement de +0,01 point.

Zoom sur les taux en région

Observons, de plus près, l’évolution des taux de crédit immobilier région par région :

  • 11 meilleurs taux baissent, soit 32% des taux mini ;
  • 22 taux mini stagnent, soit 63% ;
  • 2 meilleurs taux augmentent, soit 5% des taux mini.

Du côté des taux moyens, voici ce que l’on observe :

  • 26 taux baissent, soit 74% des taux du marché qui diminuent par rapport à juillet dernier.
  • 9 taux du marché restent stables, soit 26%.

Ainsi, les conditions sont idéales pour se lancer dans l’acquisition d’une résidence principale, secondaire ou pour investir dans l’immobilier locatif.

Le taux moyen sur 20 ans dans la région Nord atteint 0,95% ! Ce qui représente 19 680€ d’intérêts pour un prêt immobilier de 200 000€ souscrit sur 20 ans à 0,95% et dont les mensualités s’élèveraient à 915€ hors assurance.

Zoom sur l'évolution des taux de prêt immobilier

Afin de mieux comprendre l’évolution des taux de crédit immobilier, analysons les taux durée par durée :

Du côté des meilleurs taux :

  • Sur 7 ans : 5 taux stagnent et 2 baissent. Les diminutions concernent les taux mini de la région Rhône-Alpes et Ouest. Les baisses s’élèvent respectivement à -0,04 et -0,09 point ;
  • Sur 10 ans : 5 taux mini baissent et 2 stagnent. Les baisses concernent les régions Nord, Ile-de-France, Rhône-Alpes, Méditerranée et Ouest. Les diminutions varient entre -0,01 et -0,03 point ;
  • Sur 15 ans : 4 taux mini baissent, 2 augmentent et 1 stagne. Les baisses concernent les taux des régions Nord (-0,03 point), Ile-de-France (-0,04 point), Méditerranée (-0,05 point), Sud-Ouest (-0,04 point) et Ouest (-0,7 point). Les hausses concernent les taux mini de la région Est et Méditerranée. Les hausses s’élèvent à +0,01 point ;
  • Sur 20 ans : 5 meilleurs taux baissent et 2 stagnent. Les baisses oscillent entre -0,03 et -0,13 point et concernent les régions Nord, Ile-de-France, Rhône-Alpes, Méditerranée et Ouest ;
  • Sur 25 ans : 2 taux mini baissent et 5 restent stables. Les taux mini des Rhône-Alpes et Méditerranée enregistrent des baisses de 4 centimes.

En ce qui concerne les taux immobiliers moyens :

  • Sur 7 ans : 4 taux du marché baissent par rapport au mois dernier et 3 stagnent. Les diminutions s’élèvent à 5 centimes ;
  • Sur 10 ans : 6 taux moyens baissent et 1 reste fixe par rapport au mois dernier. La diminution concerne les régions Nord, Ile-de-France, Est, Rhône-Alpes, Méditerranée et Ouest. Toutes les baisses s’élèvent à 5 centimes ;
  • Sur 15 ans : tous les taux du marché baissent. Les diminutions varient entre 5 et 10 centimes ;
  • Sur 20 ans : ­4 taux moyens baissent et 3 restent inchangés. La seule diminution enregistrée concerne le taux moyen de la région Rhône-Alpes qui tombe à 1%, contre 1,05% le mois dernier ;
  • Sur 25 ans : 5 taux baissent et 2 restent fixes. Les baisses enregistrées oscillent entre 4 et 10 centimes. Les régions qui voient leur taux du marché baisser sont les régions Nord, Ile-de-France, Est, Rhône-Alpes et Ouest.

Notre analyse des taux d'emprunt en septembre

En cette mi-septembre, nous constatons une tendance à la baisse des taux moyens. Du côté des taux mini, la tendance est à la stagnation. Mais globalement, ce que l’on peut dire c’est que les taux de crédit immobilier sont particulièrement favorables aux emprunteurs.

En baissant leurs taux, les banques montrent qu’elles sont ouvertes au financement. Les taux moyens sur 20 ans atteignent leur plus bas historique : 1%. Le plancher record (1,19%) était enregistré à l’automne 2019.

Les taux immobiliers concédés pour les prêts sur 25 ans sont également très bas. Il est possible pour les meilleurs dossiers d’emprunter à partir de 0,89%.  

Toutefois, il faut garder à l’esprit que les banques sont plus que jamais attentives aux dossiers de demande de prêt immobilier. D’autant que les normes du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) qui n’étaient jusqu’ici que recommandations, deviendront obligatoires d’ici janvier 2022. Ainsi, les banques devront respecter un taux d’endettement de 35%. L’assurance de prêt immobilier devra être comprise dans le calcul du taux d’effort. En ce qui concerne la durée d’emprunt maximale, celle-ci est fixée à 25 ans. Dans certains cas, elle peut aller jusqu’à 27 ans lorsqu’il s’agit d’un prêt immobilier destiné à financer l’acquisition d’un bien neuf ou ancien avec travaux qui représentent plus de 25% du coût total de l’opération.

A noter néanmoins, que les banques pourront outrepasser ces mesures pour 20% des dossiers par trimestre.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, il faut avant tout vérifier la faisabilité de votre projet en fonction des règles en vigueur. Hormis, les critères du HCSF, la banque que vous sollicitez va vérifier d’autres éléments comme :

  • La bonne gestion des comptes. Seront analysés vos 3 relevés de compte bancaire. Ils renseignent la banque sur vos habitudes de dépenses. Sont proscrits : les découverts bancaires, les jeux d’argent et autres dépenses qui peuvent représenter un risque pour l’établissement prêteur ;
  • L’apport personnel. Ce dernier prouve votre capacité d’épargne. Généralement, il doit être supérieur à 10% et doit permettre de financer les frais de notaire et de garantie ;
  • Le saut de charge qui désigne la différence entre votre loyer actuel et les futures mensualités de votre crédit immobilier. Plus le saut de charge est réduit, plus la banque est rassurée sur votre capacité à rembourser votre prêt.

Si vous sollicitez un crédit immobilier pour financer un investissement locatif, la banque portera une attention particulière au risque de vacance locative et ses conséquences sur votre situation financière.

Quel que soit votre projet et pour mettre toutes les chances de votre côté, faites appel à un courtier en crédit immobilier. Ce professionnel du crédit saura optimiser votre dossier pour augmenter vos chances d’être financé. Grâce à sa connaissance fine du secteur et à son réseau, il saura vous orienter vers la banque la plus susceptible de vous financer.

🎉 Quel taux pour mon projet ?

Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier