Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

Le meilleur taux immobilier par région

Meilleur taux immobilier
1,64 %
Sur 15 ans
1,75 %
Sur 20 ans
1,85 %
Sur 25 ans
Quel taux pour votre projet ?

Quels sont les taux moyens pratiqués dans ma région ? Quel est le meilleur taux immobilier dans ma région pour réaliser mon projet d'acquisition ? Quelles sont les régions moins chères en termes de taux immobilier ou, à l'inverse, celles qui présentent des taux élevés ? Choisissez d'autres zones pour comparer les taux régionaux.

  7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
Tendance
Taux min 1,41 % 1,54 % 1,64 % 1,75 % 1,85 %
Taux moyen 1,60 % 1,75 % 1,90 % 2,00 % 2,15 %
Taux max 2,14 % 2,27 % 2,42 % 2,58 % 3,06 %

Taux fixes hors assurance relevés le 17/08/2022, comparés par rapport au 05/07/2022

🎉 Quel taux pour mon projet ?

La recherche des meilleures conditions de taux de credit induit beaucoup d'interrogations pour l'emprunteur. Pour vous aider à avoir une idée des taux en vigueur dans votre région, nous mettons à jour quotidiennement des baromètres de taux régionaux. Vous pouvez suivre ainsi régulièrement les variations de taux immobilier. Connaître le niveau des taux fixes moyens vous sera particulièrement utile lorsque vous irez voir votre banquier pour négocier les conditions financières de votre prêt immobilier.

Notre analyse mensuelle de l'évolution des taux de prêt immobilier

Analyse faite au 19-07-2022

C’est l’heure de notre incontournable rendez-vous des taux. Dans notre analyse, nous allons revenir sur l’évolution des taux de crédit immobilier région par région depuis le mois dernier. Et à la lecture des barèmes bancaires, ce que l’on peut déjà dire c’est que la hausse se poursuit et touche toutes les régions sans exception.

Ces augmentations vont jusqu’à 40 points de base pour certaines régions et selon les durées. Les 2% ont été dépassés pour les régions Ile-de-France et Est. En dehors de ces régions, le taux moyen sur 20 ans oscille entre 1,75 et 1,95%. Du côté du taux mini sur 20 ans, ceux réservés aux meilleurs dossiers, ils varient entre 1,35 et 1,67 %.

L’écart des taux entre les régions se creuse davantage. On constate une différence notable de 35 points de base entre la région la plus chère et celle qui présente les taux les plus bas. Autre constat en ce mois de juillet, les conditions d’attribution de prêts immobiliers sont plus complexes en Ile-de-France, d’où l’importance d’avoir recours à un courtier spécialisé.

Zoom sur les taux en région

Les taux immobiliers moyens

  • En région Nord, tous les taux augmentent entre 0,20 et 0,25 %. Le taux sur 25 ans dépasse même les 2 % pour s’établir à 2,15 % ;
  • En Île-de-France, même constat tous les taux augmentent sans exception par rapport au mois de juin. Les hausses oscillent entre 0,25 et 0,35 %. Les taux moyens s’établissent ainsi à 1,55 % (7 ans), 1,60 % (10 ans), 1,85 % (15 ans), 2 % (20 ans) et 2,10 % (25 ans) ;
  • Dans l’Ouest, tous les taux moyens augmentent de +0,35 % sauf le taux sur 25 ans qui n’augmente que de 20 centimes ;
  • Dans l’Est, tous les taux du marché augmentent. Les hausses varient entre +0,25 % et 0,40 %. Les durées qui connaissent les plus fortes hausses sont les taux sur 10 et 20 ans ;
  • En Rhône-Alpes, tous les taux du marché augmentent et les hausses sont élevées. En effet, on constate une hausse minimum de +30 centimes et qui peut monter jusqu’à 40 centimes comme c’est le cas sur les taux sur 15 ans ;
  • En Méditerranée, tous les taux moyens augmentent sans exception. Cependant, les hausses varient entre 15 et 30 centimes. Les plus fortes hausses sont enregistrées sur les prêts des durées sur 15 et 20 ans ;
  • Dans le Sud-Ouest, tous les taux du marché augmentent de 10 à 20 centimes. Les taux sur 7 et 25 ans sont ceux qui enregistrent une hausse de 10 centimes. Ceux sur 10, 15 et 20 ans sont ceux qui enregistrent une hausse de 20 centimes.

L'évolution des taux immobiliers mini 

  • Dans le Nord, 3 taux stagnent par rapport au mois dernier (ceux sur 10, 15 et 20 ans). Et 2 augmentent respectivement de 0,10 et 0,23 % pour s’établir à 1 et 1,80 % ;
  • En Ile-de-Francetous les taux mini augmentent sans exception. Les hausses varient entre 0,09 et 0,32 %. La hausse la plus forte concerne le taux moyen sur 20 ans qui s’établit à 2 % ;
  • En région Est, même constat, tous les taux mini augmentent. Les hausses varient entre 0,09 et 0,34 % ;
  • En Rhône-Alpes, les meilleurs taux augmentent d’au moins 0,09 à 0,24 % en ce juillet 2022 ;
  • En Méditerranée, tous les taux mini augmentent/ Les hausses varient entre 10 et 35 centimes ;
  • Dans le Sud-Ouest, tous les meilleurs taux de crédit immobiliers augmentent par rapport au mois dernier. Les hausses varient entre 14 et 54 centimes. La plus forte hausse est enregistrée sur les prêts sur 10 ans qui ont grimpé de +0,54 % pour s’établir à 1,29 % ;
  • Dans l’Ouest, tous les meilleurs taux augmentent également. La hausse varie entre +0,09 (pour le taux sur 7 ans) et +0,37 % (pour le taux sur 15 ans).

L’analyse des taux immobiliers de juillet 2022

Le constat est donc sans appel, tous les taux immobiliers (mini et moyens) sur l’ensemble du territoire français augmentent à l’exception des 3 taux mini de la région Nord (10, 15 et 20 ans) qui restent stables par rapport au mois dernier. Ainsi, 67 taux augmentent contre 3 qui stagnent. Ce qui représente 95 % des taux immobiliers. 

Cette hausse générale s’inscrit dans un mouvement haussier initié depuis le début de l’année mais dont la vélocité récente s’explique par le contexte actuel. En effet, à l’approche des vacances les banques augmentent traditionnellement leurs taux d’emprunt pour ralentir les demandes de financement dans une période où 50 % des effectifs est en congé. 

Par ailleurs, le taux d’usure qui a augmenté à 2,57 % pour les crédits de 20 ans et plus ne suffit pas, selon les banques, à rattraper le coût de l’argent. Alors certaines cherchent des solutions pour parvenir à distribuer du crédit. Une porte de sortie pourrait bien s’ouvrir pour les établissements bancaires. D’une part, nous avons la stabilisation des OAT 10 ans qui stagne à 1,72 %. D’autre part, la hausse des taux d’usure attendue début octobre. Ces deux facteurs pourraient redonner du mou aux banques qui pourront réaliser une marge positive et ainsi prêter sereinement.

Nos conseils du mois de juillet

Un projet immobilier en vue ? Malgré la hausse des taux immobiliers, les niveaux restent bas. Pour en profiter, il est recommandé de :

  • Préparer votre projet en amont. Un dossier bien réfléchi aura plus de chances de trouver preneur. Vous devez réévaluer votre capacité d’emprunt en fonction des taux actuels. Mais aussi vérifier que votre TAEG (taux annuel effectif global) ne dépasse pas le taux d’usure ;
  • Ne pas attendre si une opportunité intéressante s’offre à vous. Les délais qui s’allongent en période estivale peuvent vous faire rater une belle occasion. Présentez un projet mature et n’attendez pas trop avant de rendre votre réponse pour pouvoir décrocher l’offre qui vous plait !
  • Faites appel à un courtier spécialisé. Il saura vous accompagner dans la réussite de votre projet. Grâce à son expertise et son réseau vous êtes certain de souscrire l’offre la plus avantageuse au meilleur taux selon votre profil et votre projet.

🎉 Quel taux pour mon projet ?