ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Prix immobiliers : 90% des villes sont en hausse, selon SeLoger

Prix immobiliers : 90% des villes sont en hausse, selon SeLoger

Img - Immobilier6.jpg

Des prix de l'ancien toujours en hausse, une augmentation générale dans les principales agglomérations, des marges de négociation qui se réduisent et un volume de transactions en forte progression... Telles sont les conclusions de la dernière livraison du baromètre SeLoger.com. 

Des hausses de prix dans tous les marchés

Neuf et ancien, appartements et maisons, le constat est sans équivoque : les prix immobiliers sont en hausse partout fin novembre. Pourtant, la fin de l'année est traditionnnellement une période marquée par une activité en berne, jusqu'au printemps. Mais pas cette année. « La demande reste soutenue, faisant preuve d'une vitalité inhabituelle [...] », confirme le site d'annonces, conséquence de la baisse des taux bancaires. 

Concrètement, comment ces hausses se traduisent ? Dans l'ancien, les logements ont vu leurs prix progresser de 0.7% sur 3 mois et 2.7% sur 1 an. Le prix au m² s'élève fin novembre à 3 322 € en moyenne. Le prix moyen affiché par les vendeurs atteint, lui, 3 268 €

Côté neuf, le prix moyen global s'établit lui à 4 029 €, avec des hausses de 1.2%  sur 3 mois et +2.4% sur 1 an.

 AncienNeuf
Maisons
2 932 €
(+0.9% sur 3 mois et +3.5% sur 1 an)
2 344 €
(+0.8% et +3.4%)
Appartements
3 636 €
(+0.6% et +2.2%)
4 773 €
(+1.3% et +2.2%)

Des hausses de prix qui touchent quasiment toutes les agglomérations

Géographiquement, le mouvement est quasi général dans les villes de plus de 100 000 habitants. Le top 10 des plus fortes hausses est le suivant : 

  1. Nîmes (+11,5% sur 1 an, 2 052 € le prix au m² signé) ;

  2. Metz (+10%, 2 235 €) ; 

  3. Bordeaux (+9,5%, 3 667 €) ;

  4. Le Mans (+9%, 1 920 €) ; 

  5. Nantes (+6,9%, 3 117 €) ;

  6. Limoges (+6,8%, 1 513 €) ;

  7. Mulhouse (+6,6%, 1 436 €) ;

  8. Nice (+5,1%, 4 066 €) ;

  9. Strasbourg (+4,7%, 3 168 €) ;

  10. Toulouse (+4,7%, 2 962 €).

Parmi les agglomérations ne figurant pas dans ce classement, citons Paris dont les prix ont grimpé de 2.8% (8 651 € le m²), mais également Lyon (+3.7%, à 3 955 €) ou Marseille (+1.3%, à 2 736 €)

Des marges de négociation qui se réduisent

Conséquence logique de la hausse des prix, les marges de négociation entre vendeurs et acheteurs se réduisent. « Logique », car comme l'explique SeLoger.com,  la hausse rapide « facilite la compression des marges ». Une tendance observée depuis le début de l'été.

Aujourd'hui, la marge se situe à 3.6%, tous biens confondus, dont 3.9% pour les maisons et 3.4% pour les appartements

Le déséquilibre entre l'offre et la demande explique également la baisse des marges. La demande est en effet tellement forte dans certaines régions que la marge de négociation est quasi nulle. C'est le cas des maisons en Alsace ou dans le Centre ou des appartements en Aquitaine ou en Basse-Normandie. « La demande hésite à trop négocier, au risque de perdre le produit convoité », constate SeLoger.com. 

À titre indicatif, la marge de négociation désigne l'écart entre le prix affiché et le prix auquel s'est réellement conclue la transaction. Cet indicateur permet ainsi de mesurer « l'intensité des tensions qui s'observent sur le marché »

Transactions : une « fin d'année remarquable »

« La mauvaise parenthèse des mois d'été n'est qu'un lointain souvenir [...] ». SeLoger n'y va pas par quatre chemins pour décrire le volume de transactions en cette fin d'année 2016. Les chiffres sont clairs en effet.

Malgré une activité qui, généralement, tourne au ralenti en cette période de l'année, les ventes ont progressé de 11.6% sur 3 mois et 9.1% sur 1 an. « Et si l'activité est moins soutenue en décembre, suivant le profil saisonnier du marché, l'année 2016 sera excellente ». Comme dit plus haut, le niveau particulièrement avantageux des taux immobiliers expliquent ce dynamisme... qui devrait néanmoins fléchir l'année prochaine. « [...] Même si la remontée des taux attendue pour 2017 ne sera que modérée, la progression des ventes devrait ralentir ».    




Posté le 21 Décembre 2016 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Taux immobilier : le gain de [..]

Taux immobiliers : hausse [..]

Taux immobilier actuel
0,75
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.