ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Rachat de credit > Actualités rachat de credit > Rentrée scolaire : toujours plus chère

Rentrée scolaire : toujours plus chère

rentrée scolaire 2019 pouvoir achat familles

"Tout augmente !" Et la rentrée scolaire est là pour le rappeler : +0,17% dans le primaire et le secondaire, +2,83% pour ce qui est de la vie étudiante. Le coût de la scolarité continue de progresser en cette rentrée 2019, et cela impose aux foyers une gestion toujours plus rigoureuse de leur budget afin de préserver un reste à vivre suffisant.

 La CSF et l’Unef dressent le même constat

Chaque année, la Confédération syndicale des familles (CSF) et le syndicat étudiant Unef prennent le pouls du coût de la scolarité. Le premier mesure le budget moyen par classe du cours préparatoire au bac pro et général, le second établit le coût de la vie étudiante en prenant en compte le logement, le transport, la restauration et les frais obligatoires. Leur constat : la rentrée 2019 marque une nouvelle augmentation des dépenses pour les écoliers comme pour les étudiants, avec de fortes disparités toutefois.

 Le collège concentre les augmentations

Au primaire par exemple, les parents d’élèves de cours préparatoire bénéficient d’une réduction du budget moyen de 3,97% (159,12€), tandis que ceux dont les enfants sont au cours moyen doivent absorber une hausse de 2,89% (200,24€). Mais les plus fortes augmentations au collège : +5,58% en 6e (361,32€), et +6,97% en 4e (355,43€). En seconde en revanche, les prix reculent à l’image de la classe de seconde (près de 4% de moins à 390€ environ). La CSF formule une proposition : une TVA à taux réduit sur les fournitures scolaires, afin d’économiser une dizaine à une vingtaine d’euros par classe. Elle estime le coût de la rentrée scolaire à plus de 20% du budget mensuel d’un couple aux revenus modestes avec deux enfants au collège et au lycée.

 La vie étudiante plombée par les loyers

Du côté de l’Unef, on dénonce la précarité étudiante en raison des hausses qui frappent le logement (+2,83%), le transport (+0,64 % en province) ou encore de la restauration en université (+1,54%). Un étudiant bordelais doit même faire face à une hausse transports+loyers de 8,35 %, avec un logement qui coûte en moyenne 542€ par mois et des transports en commun qui se chiffrent à 236,40€ à l’année. Quant aux frais d’inscription en université, ils se situent en moyenne à 355€ en 2019 (+0,28%). L’Unef rappelle par ailleurs que près des trois quarts des étudiants sont exclus du système d’aides sociales.

 Regrouper ses crédits quand le reste à vivre est trop impacté

Dans ce contexte, les familles dont les enfants sont scolarisés ou qui financent les études de leurs jeunes adultes peuvent être confrontées à un reste à vivre qui s'amenuise, lorsque par ailleurs plusieurs crédits ont été contractés. Une possibilité consiste à effectuer un rachat de crédit. Le principe : regrouper les prêts en un seul contrat, pour gagner en visibilité mais aussi et surtout réduire le montant mensuel des échéances, en jouant sur l’allongement de la durée (coût total plus élevé). Par le biais du rachat de crédit, une famille peut ainsi réduire le poids de ses emprunts au mois le mois et ainsi dégager un reste à vivre plus adapté.

Posté le 26 Aout 2019 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Budget des ménages : le Livret [..]

Budget : 4 conseils pour bien [..]

Regroupement
de crédits
Niveau d'endettement Calcul frais d'hypothèque
Simulation rachat de crédit
Comparez les offres de rachat de crédit
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez une réponse immédiate à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.