Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

6 erreurs à éviter pour réussir vos investissements en 2023

Erreurs à éviter pour réussir vos investissements

Développer son patrimoine passe par des investissements en cours de vie. Mais cela ne s’improvise pas. Chaque âge, chaque besoin, chaque projet ont leur propre réponse. Il est alors important pour vous de suivre plusieurs étapes et d’éviter quelques écueils pour réussir vos investissements.

Il vous est aussi possible de vous faire accompagner pour vous aider à choisir entre les différentes options. Les professionnels vont orienter vos investissements en fonction de vos objectifs. Voici 6 erreurs à éviter pour bien investir. 

Dans les grandes lignes, pour réussir vos investissements, vous devez :

  • définir un objectif qui correspond à votre étape de vie ;
  • disposer d’une base de connaissances ;
  • ne pas se laisser influencer par des avis extérieurs ou par ce que font les autres ;
  • diversifier ses investissements ;
  • ne pas foncer tête baissée sans attendre trop longtemps non plus ;
  • ne pas injecter toute son épargne dans un projet locatif.

1.Investir sans définir votre objectif

Tout investissement nécessite de prendre le temps de définir l’objectif du projet. En effet, un investissement, ça se prépare.

  • Est-il destiné à préparer votre retraite ?
  • Ou bien à vous générer des revenus ?
  • Ou tout simplement à développer votre patrimoine ?

Votre objectif peut différer selon votre âge ou vos revenus. Nous n’avons effectivement pas les mêmes besoins en matière d’investissement à 20 ans qu’à 50 ans. C’est pour cela qu’il est opportun de faire le point sur le but de votre investissement avant de vous lancer. 

Quelques exemples :

Exemples d’investissements selon l’âge

Âge

Objectif 

Exemple d’investissement

20 ans

Financer ses futures vacances.

  • livret Jeune
  • livret A
  • etc.

35 ans

Disposer de revenus complémentaires et étoffer son patrimoine.

  • assurance-vie ;
  • plan d’épargne TPE PEL ou épargne salariale ;
  • investissement locatif.

50 ans

Préparer sa retraite et optimiser sa fiscalité.

  • investissement locatif ;
  • PER.

Investir en 2023, c’est donc avant tout prendre du recul et adapter ses choix en fonction de son ou de ses objectifs prioritaires.

2.Faire un investissement que vous ne maîtrisez pas

Il est effectivement fondamental pour vous que vous ayez un minimum de connaissance sur l’investissement que vous envisagez. Sans être pour autant un expert, vous devez posséder quelques bases vous permettant d’appréhender au mieux la suite. Dans tous les cas, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels pour perfectionner vos connaissances et vous aider dans vos choix.

Pour un placement, vous pouvez vous faire accompagner par un conseiller en gestion de patrimoine. Il saura vous orienter sur les investissements les plus adaptés à votre objectif de vie.

Pour un investissement locatif, vous pouvez faire appel à un conseiller immobilier. Il saura vous dire s’il est opportun d’acheter ou pas selon la conjoncture. Il pourra également vous conseiller en matière de localisation de l’investissement, de gestion, de prix et de rentabilité. Estimation de la valeur du bien, détermination du loyer perçu, gestion du bien loué, attractivité du secteur, tous ces éléments font la réussite ou non de votre investissement. 

3.Vous laisser influencer

Nous sommes parfois tentés de suivre ce que font les autres. Pourtant, comme nous l’avons évoqué, nos objectifs diffèrent selon plusieurs critères. Si un proche a mis en place telle épargne ou a investi sur un bien locatif à tel endroit avec tel type de dispositif, cela ne signifie pas que vous devez faire la même chose. En effet, ses investissements ne correspondent peut-être pas à votre propre objectif.

Il est alors important pour vous de garder votre libre arbitre et d’opter pour un investissement qui répond réellement à vos besoins. Le type d’épargne, le secteur et le dispositif d’investissement locatif, etc., le choix de l’investissement différera selon vos priorités et ce qu’il est utile pour vous. 

Si votre projet est bien préparé, il n’y a aucune raison qu’il ne soit pas un bon investissement. Écoutez-vous avant tout.

Besoin d'un financement ? Obtenez votre réponse personnalisée

à partir de 2,45% sur 20 ans
Comparateur de prêt immobilier

4.Ne pas diversifier vos investissements

Développer votre patrimoine en général, c’est diversifier vos investissements. Pourquoi ? Pour chercher à allier performance et maîtrise du risque. En effet, pour générer une bonne rentabilité, il faut prendre des risques :

  • investir sur les marchés boursiers ;
  • allouer une somme à long terme ;
  • etc.

La diversification vous permettra d’opter pour différents types d’investissements dont le but est de réduire l’exposition à la volatilité ou à la fluctuation de certains d’entre eux. En ce sens, vous pouvez prévoir :

  • de l’épargne de précaution donc plutôt à court terme avec notamment les livrets ou une assurance-vie ;
  • de l’épargne projet, à moyen terme : par exemple, PEL, PEA ;
  • de l’investissement long terme pour développer votre patrimoine, optimiser votre fiscalité et tenter d’accroître vos revenus et votre rentabilité : PER pour Plan Épargne Retraite, investissement locatif, etc.

5.Être impatient ou trop patient

Le risque pour vous peut aussi être de voir passer des opportunités

  • bien vendu à un autre acquéreur ;
  • produit d’épargne plus commercialisé ;
  • taux d’intérêt d’épargne qui baissent ;
  • ou au contraire, taux d’intérêts de prêts qui grimpent ;
  • etc. 

À l’inverse, foncer tête baissée peut être source d’erreurs. Il reste crucial de prendre un temps de réflexion pour être certain de faire le bon choix. Prendre du recul, peser le pour et le contre, faire la liste des avantages et des inconvénients avant de vous lancer. 

6.Injecter trop d’apport personnel

Dans le cadre d’un investissement locatif, il est en général opportun de limiter son apport personnel. Pourquoi ? Parce que les intérêts de votre emprunt sont déductibles de vos revenus locatifs. Il est alors préférable pour vous d’injecter le juste nécessaire en matière d’apport personnel vous permettant d’acquérir le bien. En effet, conserver votre épargne vous sera utile en cas d’imprévus :

  • travaux ;
  • réparation ;
  • changement de chaudière ;
  • etc.

Il est essentiel pour vous de garder de l’argent de côté pour faire face aux aléas ou pour envisager d’autres projets, locatifs ou autres.

Posté le 20 Février 2023 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Retour au sommaire des actualités

Taux immobilier actuel

2,45% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités