Guide du crédit

Assurance-vie : comment ça marche ?

Comment ça marche ?

La souscription d'une assurance vie prévoit pour le signataire du contrat le versement d'un capital ou d'une rente à l'issue du contrat. On parle alors d'une assurance vie en cas de vie.

L'assurance vie en cas de décès prévoit, elle, le versement d'un capital ou d'une rente aux personnes bénéficiaires mentionnées dans le contrat.

Un troisième type de contrat, l'assurance vie mixte, propose les deux types de prestations. En clair, un capital vous est versé à l'échéance du contrat. En cas de décès, le montant sera reversé à la personne que vous aurez désignée.

Qui peut en bénéficier ?

L'assuré peut être le bénéficiaire du contrat. L'assurance vie constituera alors un placement en vue de préparer sa retraite.

L'assuré peut également désigner un tiers comme bénéficiaire. Il s'agit soit d'une personne physique, soit d'une personne morale (entreprise, association...). En cas de décès de l'assuré, le capital est reversé aux bénéficiaires du contrat sans que ces derniers n'aient de droits de succession à payer, à la condition toutefois que le montant n'excède pas 152 000 € par bénéficiaire.

Dans le même ordre d'idées, les contrats d'assurance vie ouvrent droit à certains avantages fiscaux (abattements fiscaux, exonérations...).

À la fois en euros et en unités de compte : vous choisissez la répartition en fonction de vos objectifs et des risques que vous acceptez de prendre.

Quels sont les types de contrats ?

On distingue trois types de contrats d'assurance-vie : les contrats en euros, les contrats en unité de compte et les contrats multisupports.

  • Les contrats en euros. Le capital y est garanti par l'assureur. Au terme du contrat, les montants versés sont revalorisés grâce à un taux minimum garanti ;
  • Les contrats en unités de compte. Les sommes d'argent sont versées non pas dans un, mais dans plusieurs placements (Sicav, OPCVM) ;
  • Les contrats multisupports. Ce type de contrat associe placements en euros et en unités de compte.

Si les gains générés par les contrats en unités de compte ou multisupports sont plus importants que ceux d'un contrat en euros, ce dernier offre en contrepartie davantage de sécurité.

Comment s'effectue le paiement des cotisations ?

Trois possibilités s'offrent à l'assuré concernant le versement des cotisations :

  • les contrats à paiements réguliers (versements mensuels, trimestriels...) ;
  • les contrats à paiement unique (une seule prime est versée au moment de la signature du contrat) ;
  • les contrats à paiements libres.

A noter que le non-paiement des cotisations peut entraîner une diminution de la valeur du contrat, voire sa résiliation.

Retour au sommaire


- Publicité -

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Mentions légales - Contactez-nous - Plan du site - Flux RSS