ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Rachat de credit > Actualités rachat de credit > Budget : des vacanciers plus prudents qu'à l'accoutumée

Budget : des vacanciers plus prudents qu'à l'accoutumée

Les Français privilégient le tourisme local et sont plus prudents niveau budget que l'année précédente

Crise sanitaire oblige, les Français ont conscience que le coronavirus circule toujours même si cela n’affecte pas leur envie de partir en vacances. Ils sont néanmoins plus attentifs aux conditions d’annulation de leur voyage et aux chartes sanitaires mises en place sur les sites de réservation en ligne. Pour un Français sur 5, les mesures d’hygiène proposées figurent même en tête de leurs critères. 

 

Destination France

D’après une étude Opinion Way pour Amivac, 77% des Français qui souhaitent partir en vacances privilégient un séjour en France. Non par crainte de sortir de l’Hexagone en raison du Covid-19, mais plutôt dans l’optique de soutenir l’économie française. Parmi les autres motivations, ils expriment le besoin d’activités en plein air après la dure période du confinement, dans le respect de la distanciation et loin des foules. La montagne, la campagne mais aussi les plages du sud sont plébiscitées. Ils partiront davantage en août qu’en juillet du fait de dates de vacances décalées par la crise sanitaire. 

Un budget resserré

Dans une autre enquête réalisée par Opinion Way pour Sofinco, les Français se disent plus attentifs au prix cette année. D’ailleurs, le budget consacré aux vacances sera moins élevé qu’en 2019. Pour 80% d’entre eux, il sera limité à 1 000€. Un tiers de cette catégorie envisage donc un séjour plus court pour dépenser moins du fait des pertes de revenus dues au confinement. Une équation difficile au vu du maintien des prix de location, l’hébergement représentant déjà 30% du budget. Pour y parvenir cependant, ils sont à la recherche d’offres spéciales et sont prêts à limiter les activités payantes. 

Adapter ses finances aux conséquences de la crise sanitaire

Cette dernière étude est une nouvelle preuve de l’impact profond de la crise sanitaire sur les finances des foyers français. Pour beaucoup, les prochains mois, voire les prochaines années vont nécessiter un ajustement afin de ne pas glisser vers le découvert bancaire. Pour les familles engagées dans le remboursement de plusieurs prêts et lorsque les dépenses mettent en péril le reste à vivre, il devient nécessaire de se préserver d’un possible surendettement.

Le regroupement des prêts via un établissement spécialisé permet de regagner de la visibilité sur son budget, mais c’est aussi un levier offrant la possibilité de réduire le montant de la mensualité pour l’adapter à son nouveau taux d’endettement. Grâce au rachat de crédit, le reste à vivre retrouve des couleurs et il devient à nouveau possible de consommer ou voyager sans l’angoisse de la fin du mois.

Posté le 01 Juillet 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Vacances : des bons plans dans [..]

Pouvoir d'achat : les Français [..]

Regroupement
de crédits
Niveau d'endettement Calcul frais d'hypothèque
Simulation rachat de crédit
Comparez les offres de rachat de crédit
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez une réponse immédiate à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.