ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Rachat de credit > Actualités rachat de credit > Covid-19 : pas de hausse d'impôts pour les Français

Covid-19 : pas de hausse d'impôts pour les Français

Pas de hausse d'impôts pour cette année

Non, les impôts n’augmenteront pas pour les particuliers pour financer les dépenses exceptionnelles de l’État face à la crise sanitaire. En revanche, le ministre de l’Economie Bruno Lemaire attend des Français qu’ils dépensent l’épargne accumulée depuis le confinement.

 

 

Bruno Lemaire met fin au suspense

La taxe d’habitation ne va pas jouer les prolongations, l’impôt sur le revenu ne va pas être la variable des pertes économiques de la Covid-19 et les entreprises vont bien bénéficier d’une baisse des impôts de production de 10 milliards d’euros à partir du 1er janvier 2021 comme cela avait été promis par Bercy. C’est ce qu’a tenu à réaffirmer Bruno Lemaire au micro de RTL fin août, alors que le flou règne sur le financement des conséquences économiques de la Covid-19. Il faut dire qu’en moyenne, un foyer fiscal en France règle déjà une note de 2 320€ d’impôts en moyenne. Avec de sérieuses inégalités néanmoins, puisque les trois quarts des 59 milliards d’impôts collectés par l’État auprès des particuliers proviennent de 10% des foyers imposables les plus aisés. 

Faut-il utiliser son épargne Covid ?

Si les impôts représentent souvent à l’année l’équivalent d’un mois de salaire, Bruno Lemaire lui lorgne sur une autre somme dans la poche des Français, une épargne de 100 milliards d’euros d’après la Banque de France. Son but : inciter les ménages à consommer pour réinjecter de l’argent dans l’économie, sauver des emplois et générer des rentrées fiscales indirectes par ces différents biais. Mais quelle attitude adopter lorsqu’on sait que la Covid-19 a fragilisé la situation financière du pays ? Pour les foyers engagés dans le remboursement de plusieurs emprunts (crédit immobilier, prêt auto, etc.), le risque est de voir son équilibre financier basculer du mauvais côté en cas de perte d’emploi, alors l’épargne accumulée constitue une sécurité. 

Le rachat de crédit, un autre levier

Il existe néanmoins un autre moyen pour les foyers remboursant plusieurs dettes pour traverser la crise sanitaire avec davantage de sécurité budgétaire : le rachat de dettes. En partant du principe que les impôts demeurent constants, le seul moyen de réduire les charges mensuelles pour éloigner le risque de découvert bancaire est de jouer sur le curseur des mensualités de remboursement des emprunts. Regrouper les crédits dans un même contrat permet cela. Pour réduire le montant des mensualités, la nouvelle banque qui rachète les créances allonge la durée de remboursement. L’emprunteur retrouve ainsi davantage de reste à vivre, tout en utilisant sereinement et s’il le souhaite son épargne Covid-19.

Posté le 03 Septembre 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Covid-19 et budget : les [..]

Fonctionnaires : une garantie [..]

Regroupement
de crédits
Niveau d'endettement Calcul frais d'hypothèque
Simulation rachat de crédit
Comparez les offres de rachat de crédit
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez une réponse immédiate à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.