ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Rachat de credit > Actualités rachat de credit > Rachat de prêts : quels sont les motifs de refus ?

Rachat de prêts : quels sont les motifs de refus ?

rachat de crédit, les cas où ce n'est pas possible

Près d'un Français sur deux (48%) estime que son pouvoir d'achat a baissé, selon l'observatoire Cetelem de la consommation. Ce sentiment de baisse du pouvoir d'achat -alors que celui-ci aurait augmenté de 2,1% en 2019 selon l'Insee-, serait lié selon l'étude, aux dépenses contraintes. Si en plus de ces dépenses, telles le loyer ou les mensualités de crédit immobilier, d'autres échéances comme des mensualités de crédit à la consommation se greffent à un budget, il est possible que le reste à vivre soit malmené. Il est possible selon les cas, de regrouper ses prêts via un rachat de crédits : ce qui étale la dette (créant un coût total plus important), et a pour effet de diminuer le montant des mensualités. Dans quels cas cette opération n'est-elle pas  possible ?

Le rachat de crédit, un produit financier

Le rachat de crédit n’est pas une procédure de surendettement. C’est un produit financier, une solution qui consiste à regrouper plusieurs prêts en un seul contrat. L’organisme qui pilote le rachat de crédit va rembourser le(s) établissement(s) prêteur(s) et réunir le total des sommes restantes à rembourser afin d’être l’unique interlocuteur de l’emprunteur. Les organismes de rachat de crédit étudient la situation financière avant de décider de s’engager dans cette opération. Il existe trois motifs majeurs de refus de rachat de prêts.

  • Le fichage FICP ou FCC auprès de la Banque de France : lorsqu’on est répertorié dans le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers ou au fichier central des chèques, il n’est pas possible de contracter un rachat de prêts. Les organismes consultent ces fichiers Le non-paiement de deux mensualités de crédit peut induire un fichage FCIP (Fichier national des Incidents de Remboursement des Crédits aux particuliers) , et une décision judiciaire interdisant l’émission de chèques, un fichage au FCC (Fichier Central des Chèques) , suite à des problèmes de chèques sans provision.
  • Une fragilité financière : Lorsque les revenus sont trop faibles, ou irréguliers, ou encore si l’endettement est trop important, il est possible que le rachat de prêts soit refusé.
  • Un dossier ne satisfaisant pas les critères de l’établissement prêteur.

Un courtier en rachat de crédits peut conseiller les emprunteurs

Toutefois, une situation peut évoluer favorablement, et un organisme peut également décider de faire évoluer sa politique en matière de sélection des dossiers. Maximiser ses chances pour obtenir un rachat de crédit, cela signifie présenter un dossier complet et solide et frapper aux bonnes portes, tous les organismes ne présentant pas les mêmes conditions. L’accompagnement d’un courtier en rachat de crédit peut être utile sur ces deux points. Par ailleurs, en cas de non éligibilité au prêt bancaire, il peut être utile de saisir la commission de surendettement de son département.

Posté le 30 Janvier 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Croissance française : un [..]

Mauvais payeurs : les [..]

Regroupement
de crédits
Niveau d'endettement Calcul frais d'hypothèque
Simulation rachat de crédit
Comparez les offres de rachat de crédit
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez une réponse immédiate à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.