ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Rachat de credit > Actualités rachat de credit > Budget 2020 : les salariés doivent composer avec moins de primes et bonus

Budget 2020 : les salariés doivent composer avec moins de primes et bonus

Baisse du pouvoir d'achat des salariés touchant des primes

Il n’y a pas que le chômage partiel qui peut causer un recul des revenus pour les salariés. Les primes d’objectifs et d’intéressement, qui viennent parfois doubler la rémunération de certains collaborateurs, ont pu s’évaporer avec la crise sanitaire et mettre ainsi en difficulté certains ménages qui les avaient intégrées à leur budget. Reste la solution du rachat de crédit pour les ménages qui sont engagés dans le remboursement de plusieurs prêts.

 

Les commerciaux et les cadres accros aux bonus et commissions

En matière de rémunération, un salarié peut compiler une part fixe et une part variable. C’est en effet un bon moyen de motiver ses équipes en indexant leurs revenus sur la performance de l’entreprise. Sept salariés sur dix en bénéficiaient en 2019 en France d’après le baromètre People Base CBM sur la rémunération variable. C’est notamment la règle dans les directions commerciales (98% des collaborateurs) et chez les cadres (94% dans les directions générales), mais plus des trois quarts des employés des directions de production y sont aussi soumis (77%). Et avec la Covid-19 et le ralentissement de l’économie, tout ce petit monde a dû se résoudre à faire une croix sur cette part de leur rémunération. 

Des pertes de revenus massives

D’un côté, les primes ne figuraient pas dans l’assiette de calcul du chômage partiel dont ont bénéficié six millions d’actifs durant la crise sanitaire. De l’autre, les objectifs n’ont généralement pas pu être réalisés avec la chute de l’activité économique. Les entreprises du SBF 120, qui ont perdu 32 milliards d’euros de chiffre d’affaires au premier trimestre 2020, ont souvent renoncé au versement de dividendes ces dernières semaines face à cette situation unique. Les ménages qui se sont appuyés sur ces revenus pour établir leur taux d’endettement peuvent donc se retrouver dans une situation délicate face au remboursement de leurs prêts en cours. 

Le rachat de crédit pour éviter la banqueroute

Pour eux, il existe une issue : le rachat de crédit. Plutôt que de songer à revendre leur bien immobilier ou leur véhicule acheté à crédit par exemple, ils peuvent en effet regrouper leurs prêts dans un seul contrat afin de mieux en maitriser le remboursement. Le rachat de crédit va en effet non seulement regrouper les dettes avec un seul versement mensuel et un seul taux, mais il va aussi permettre de réduire le montant déboursé chaque mois. Vous pouvez comparer les offres via notre comparateur de rachat de crédit. Il s’appuie pour cela sur l’allongement de la durée du contrat, afin de donner de l’air au budget du ménage et ainsi éviter des situations conduisant à des découverts bancaires voire au surendettement. Le rachat de crédit a donc toute sa place dans « l’après » Covid-19 pour les salariés délestés de leurs primes et bonus.

Posté le 06 Aout 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Bien gérer son budget : [..]

Fonctionnaires : baisse de leur [..]

Regroupement
de crédits
Niveau d'endettement Calcul frais d'hypothèque
Simulation rachat de crédit
Comparez les offres de rachat de crédit
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez une réponse immédiate à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.