ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Credit a la consommation > Actualités crédit conso > Rénovation énergétique : la France mauvais élève !

Rénovation énergétique : la France mauvais élève !

Le prêt travaux pour réduire la consommation en énergie

D’après un récent rapport du Haut Conseil pour le climat, la France – malgré ses dispositifs d’aide à la rénovation énergétique – arriverait en dernière position d’une étude menée auprès de quatre pays européens sur la performance énergétique des logements. Pire, son parc immobilier serait le plus énergivore ! La moitié des Français considèrent la rénovation énergétique comme nécessaire ; avec un prêt travaux et des aides, il est possible de gagner en confort thermique et de réduire fortement ses consommations. 

 

De mauvais résultats malgré un climat favorable

Alors que la France est connue pour son climat plutôt doux comparée à la Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, à l’Allemagne ou la Suède, elle se positionne comme le deuxième pays consommant le plus d’énergie. Deux explications à cela selon le Haut conseil :

  • le nombre de rénovations énergétiques sont bien inférieures à celui de ses voisins ;
  • leur efficacité énergétique est bien trop faible.

Les logements français consomment en effet en moyenne 13,8 kgep/m2 (kilogramme équivalent pétrole par m2) contre 9,8 kgep/m2 dans l’Union européenne. Pour rattraper son retard, il ne faudrait pas moins de 370 000 rénovations par an dès 2022 contre 60 à 70 000 actuellement

Des moyens jugés insuffisants

Si depuis le 1er janvier 2020, MaPrimeRénov’ a remplacé le crédit d’impôt, le montant de l’aide attribuée reste bien inférieure à celle accordée en Allemagne : jusqu’à 15 000€ en France contre 48 000€ outre-Rhin ! Et ce ne sont pas les CEE (certificats d’économie d’énergie) qui rattrapent l’écart, même s’ils constituent un vrai coup de pouce pour l’isolation. Dans le cadre de la loi de programmation de finances pour 2021, le gouvernement a d’ailleurs élargi MaPrimeRénov à tous les propriétaires et copropriétés à compter d’octobre 2020. Déjà, la plateforme est submergée de dossiers ! De plus, des bonus ainsi qu’un forfait de rénovation globale sont accordés pour atteindre une amélioration énergétique de plus de 55%. Mais pour obliger les propriétaires à y parvenir, le Haut Conseil pour le climat préconise de relever de 10% la TVA à 5,5% en cas de défaillance. 

Plusieurs sources de financement possible

Lorsque le restant à charge est trop important, les propriétaires peuvent avoir recours à un éco-prêt à taux zéro auprès d’une banque ayant signé une convention avec l’Etat. Toutefois, le montant est plafonné à 30 000 €, contre 120 000 € remboursables sur 20 ans en Allemagne par exemple. Là encore, le Haut Conseil pour le climat recommande à la France de relever les plafonds. En attendant, il reste possible de compléter un éco-PTZ par un prêt travaux. Le montant maximal est de 75 000 € et le taux attractif : à partir de 2% pour un crédit travaux sur 24 mois et 3% en moyenne pour un financement de plus de 10 000€ lissé sur 48 mois.

Posté le 04 Décembre 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Automobile : pourquoi [..]

Conso : malgré la Covid-19, [..]

Le meilleur taux crédit conso actuel
0,501210 000 €
Comparer les crédits conso
Capacité d'achat conso Simulation prêt personnel Calcul TAEG
Simulation crédit conso
Comparaison des offres de crédit à la consommation
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.