ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Credit a la consommation > Actualités crédit conso > Taux du crédit conso : pourquoi ils ne suivent pas ceux de l'immobilier

Taux du crédit conso : pourquoi ils ne suivent pas ceux de l'immobilier

pourquoi les taux du crédit conso ne suivent pas ceux de l'immo ?

Chaque mois, les taux de l’emprunt immobilier reculent pour s’afficher aujourd’hui à des niveaux historiques. Mais les taux du crédit à la consommation ne suivent pas cette tendance et ont même eu tendance à augmenter ces dernières années. On vous explique pourquoi.

 1. Le risque n’est pas le même

Comme l’explique le site d’information MoneyVox, le coût du risque est une composante essentielle dans la fixation du taux d’intérêt d’un crédit. Et pour le prêt à la consommation, l’appréciation du risque est forcément différente que lorsqu'il est question d'acheter une maison. Les risques de non-remboursement sont en effet prévus, par exemple par l'assurance et la garantie (caution, hypothèque) compte tenu des sommes en jeu. Ce n’est pas systématiquement le cas – loin de là – pour un prêt personnel, renouvelable ou affecté. Dès lors le risque de non-remboursement est plus élevé, d’autant qu’avec des sommes moins importantes, la sélection du candidat à l’emprunt est moins drastique sur le critère de la capacité de remboursement. C’est ce risque supplémentaire qui fait le plus la différence dans le taux du crédit consommation.

 2. Les frais de gestion du crédit conso pèsent davantage

Le taux d’intérêt d’un prêt à la consommation intègre des frais liés au montage du dossier et aux entretiens nécessaires à la construction d’une offre de financement sur-mesure. Ces frais seront davantage dilués et donc proportionnellement moins prégnants dans le cadre d’un emprunt à l'habitat car la somme sera plus importante et la durée plus longue. Pour un prêt à la consommation plafonné à 75 000€, la somme est en moyenne nettement moins importante et donc le poids des frais de gestion est mécaniquement plus mesurable. Et sur ce point, il n’existe pas de solution miracle hormis s’adresser à un courtier en prêt à la consommation pour négocier ce point au moment de la signature du contrat de crédit.

 3. Il obéit à un impératif de rentabilité

Dans l'article cité plus haut, la présidente de l’Association française des sociétés financières (ASF) Françoise Palle-Guillabert explique que "Le crédit immobilier est un produit d'appel et de fidélisation". Il permet à une banque d’attirer un client qui va ensuite domicilier ses revenus dans cet établissement, prendre le contrat groupe de l’établissement pour assurer son prêt et souscrire à d’autres produits et services (épargne, carte bancaire, etc.). De ce fait, les banques sont prêtes à ne pas être rentables pour être compétitives et se rattraper sur d’autres produits… comme le crédit à la consommation ! Qui lui ne justifie pas de domicilier ses revenus dans un établissement compte tenu de sa courte durée et de son montant rarement très élevé. Le taux du crédit conso doit donc être suffisamment élevé pour garantir la rentabilité du prêt à la consommation conclu.

Posté le 06 Novembre 2019 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Automobile : le marché du neuf [..]

Vacances au ski : financer un [..]

Le meilleur taux crédit conso actuel
0,401210 000 €
Comparer les crédits conso
Capacité d'achat conso Simulation prêt personnel Calcul TAEG
Simulation crédit conso

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit à la consommation
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.