Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Prêt in fine ou amortissable, quel type de crédit choisir ?

Vous cherchez un financement mais vous hésitez entre un prêt in fine ou un prêt amortissable ? Quels sont les différences, les avantages et les inconvénients de ces deux principaux types de montage ? Comment fonctionnent-ils ? Comment s'effectue la répartition des intérêts, du capital et de l'assurance ? Le Guide du crédit vous donne toutes les clés pour comprendre le principe de ces prêts et faire le bon choix pour financer votre achat !

Le prêt amortissable

La majorité des crédits immobiliers sont des prêts amortissables, c'est-à-dire des prêts avec des échéances constantes, étalées dans le temps. Pendant la durée de remboursement, vous remboursez à la fois le capital et les intérêts. La part liée aux intérêts diminue toutefois avec le temps.

Ce type de prêt s'applique notamment dans le cas de l'acquisition d'une résidence principale.

Le crédit in fine

Certains emprunteurs peuvent préférer rembourser un prêt in fine, en particulier les acheteurs souhaitant mettre en location leur bien. Le principe ? Vos mensualités ne sont constituées que des intérêts, le capital est lui remboursé à la fin du prêt en une seule fois. Pour cela, vous vous constituez une épargne. Des versements sont effectués dans un placement, généralement une assurance vie.

L'avantage du crédit in fine, c'est que les intérêts sont déductibles de vos revenus fonciers. L'inconvénient, c'est que le coût du crédit y est plus important que celui d'un prêt amortissable. Les intérêts sont en effet calculés sur le capital emprunté, et non sur le capital restant à rembourser comme pour le crédit amortissable.

Comment choisir entre le prêt amortissable et le crédit in fine ?

Tout dépend de votre dossier, et en particulier de vos revenus. Le crédit in fine peut constituer une solution intéressante pour les emprunteurs disposant de revenus importants, et donc soumis à une fiscalité importante (ceux dont la tranche marginale d'imposition est supérieure à 30 %).

Si vous mettez en location votre bien, les intérêts d'emprunt sont déductibles de vos revenus fonciers (les loyers), et donc de votre impôt sur le revenu. En somme, plus vous avez des intérêts, plus vous avez de déficit, et plus votre déduction fiscale augmente.

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

  1. Prêt in fine ou amortissable, quel type de crédit choisir ?
  2. Le crédit amortissable
  3. Le prêt in fine

Prêt in fine ou amortissable, quel type de crédit choisir ?