ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Immobilier : la reprise s'essouffle déjà

Immobilier : la reprise s'essouffle déjà

Etat des prix de l'immobilier en cette fin d'été

L’effet rattrapage post-confinement des transactions immobilières ne compense pas la perte d’activité liée à la crise sanitaire et aux deux mois d’interruption des visites. Le baromètre LPI/SeLoger chiffre la baisse du volume de signatures à près de 25%, ce qui n’empêche pas les prix de poursuivre leur hausse à fin août.

 

Pas encore d’inversement de la courbe des prix

Les mécanismes du marché immobilier peuvent paraître parfois nébuleux aux acheteurs, mais leur finalité leur semble toujours être la même dans cette décennie comme la précédente : les prix augmentent. Dans les années 2010, c’était dû notamment à la baisse des taux du crédit immobilier et à la progression du nombre d’accédants potentiels. Depuis le début de l’année 2020 et malgré à la fois une légère remontée des taux du prêt immobilier et un durcissement des conditions d’emprunt, c’est la raréfaction de l’offre de biens qui maintient la courbe ascendante des tarifs de la pierre

Les maisons font un carton

Sur un an, l’augmentation est de 5,2% à 3 754€/m² en moyenne. La hausse la plus forte pour un appartement se situe dans la métropole de Nantes (4 058€/m², +11%), mais plus importante encore est la flambée des prix pour une maison sur le territoire de sa rivale bretonne Rennes (3 704€/m², +15,5%). À Rennes encore, on a frisé une progression à deux chiffres pour un appartement (3 570€/m², +9,9%), tout comme dans la Métropole de Lyon (4 526€/m², +9,7%). Dans la Métropole du Grand Paris, une maison dépasse désormais 6 000€/m² en moyenne (+8,1%), ce qui porte le budget pour un bien de 110 m² à plus de 700 000€, frais de notaire compris.

La hausse plus rapide du prix des maisons est d’ailleurs une tendance de fond observée le baromètre LPI/SeLoger (+5,7% sur un an). Le confinement est passé par là et avec lui un regain d’intérêt pour un bien avec du terrain à l’extérieur des villes, pour profiter d’un cadre de vie plus agréable. À Grenoble-Alpes-Métropole, la différence de prix entre un appartement (2 764€/m²) et une maison (4 031€/m²) n’a pas d’équivalent ! 

Toujours difficile de négocier

Malgré le fort ralentissement des transactions sur trois mois (-24,2% par rapport à la même période en 2019), qui dit tarifs en hausse dit marges de négociation en souffrance. Le baromètre LPI/SeLoger l’estime en moyenne à 3,7% dans l’ancien. Elle est plus importante dans les secteurs les moins en proie à un marché en tension (7,2% pour un appartement en Basse-Normandie, 7,2% pour une maison en Poitou-Charentes). Il est tout de même possible de compter sur son courtier en crédit immobilier pour négocier non pas le prix du bien mais le meilleur taux d’emprunt. Grâce à son expertise, l’emprunteur peut réaliser de belles économies sur le coût total de son crédit.

Posté le 01 Septembre 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Investissement locatif : le [..]

Après-crise : la construction [..]

Taux immobilier actuel
0,90
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier
Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.