ouvrir le menu principal Guide du Crédit mob rechercher
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > La réforme fiscale se précise

La réforme fiscale se précise

En 2007, le taux maximal de l'impôt sur le revenu sera de 40 % mais les revenus du patrimoine et les placements réducteurs d'impôts perdront de leur attractivité. A une semaine de la présentation de la loi de Finances de 2006, on commence à y voir plus clair concernant la réforme de l'impôt sur le revenu que va proposer le gouvernement pour 2007. En intégrant au barème la déduction forfaitaire de 20 % sur les salaires, les retraites et les honoraires de la plupart des travailleurs indépendants, l'impôt sur le revenu va paraître plus supportable à ceux qui en paient, puisque son taux maximal ne dépassera pas 40 %. En contrepartie, les revenus du patrimoine, qui seront moins taxés qu'actuellement, vont perdre certains de leurs avantages spécifiques. L'abattement forfaitaire de 14 % sur les loyers sera ainsi supprimé. Quant aux millions de petits bailleurs qui ont pu opter pour le régime du micro-foncier, ils vont voir leur abattement actuel de 40 % ramené en dessous de 30 %. La fiscalité des dividendes, qui change déjà cette année, changera encore l'an prochain. Le nouvel abattement forfaitaire, qui remplace l'avoir fiscal, sera ramené de 50 % à 40 %. Le gouvernement fait aussi perdre de leur attractivité aux placements réducteurs d'impôts, dont l'efficacité fiscale sera par ailleurs plafonnée. Les pros de la défisc vont devoir refaire leurs simulations. Elles sont en effet fondées sur une économie d'impôt correspondant au taux de la tranche supérieure d'imposition. Si ce taux passe de 48 à 40 %, les économies d'impôt diminuent d'autant, ce qui n'est pas sans impact sur la rentabilité de ces placements. A titre d'exemple, une action de Sofica, qui finance le cinéma, rapportera 4,4 % par an sur huit ans, contre 6,2 % aujourd'hui. Et si la gauche revient au pouvoir en 2007 ? Elle aura sans doute à cœur d'amender sérieusement la réforme Villepin dès 2008. Ce ping-pong législatif est sans doute l'une des explications de la morosité des Français : ils n'osent plus croire au mot réforme.

Posté le 23 Septembre 2005 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Google+ Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Le logement idéal des [..]

Question d'argent : La France [..]

Taux immobilier actuel
1,30
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.