ouvrir le menu principal Guide du Crédit mob rechercher
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Le boom du crédit immobilier se poursuit dans la zone euro

Le boom du crédit immobilier se poursuit dans la zone euro

Le renversement de tendance prévu en 2005 devrait, en fait, avoir lieu en 2006, en raison de la dégradation des prévisions sur le marché immobilier Un ralentissement du marché des prêts à l'habitat était attendu pour 2005. Il n'en est rien. « La demande nette de crédits immobiliers a fortement crû au deuxième trimestre », constate la Banque centrale européenne dans son étude trimestrielle réalisée auprès de 86 banques de la zone euro. Et le phénomène ne semble pas prêt de s'inverser, ces établissements tablant sur une hausse au troisième trimestre... Toutefois, les banques ont constaté un resserrement des conditions de crédit, pour la première fois depuis début 2004. Cela « reflète une perception accrue du risque (...), lié notamment à la dégradation des prévisions sur le marché immobilier et à la conjoncture économique », en déduit l'étude. Les Etats-Unis redoutent un possible éclatement de la bulle immobilière (lire aussi page 7) et les banques britanniques ont constaté au premier semestre une remontée des créances douteuses sur les particuliers. Ce regain de vigilance ne semble pourtant pas avoir gagné les banques françaises. « La progression du crédit à l'habitat y est plus rapide que la moyenne de la zone euro », constate Laurent Quignon, économiste chez BNP Paribas, spécialiste du marché immobilier. Preuve à l'appui : les encours de crédit immobilier ont enregistré un bond de 22,4 % chez BNP Paribas depuis un an. A la Société Générale, ils sont en hausse de 15,4 %. Les acteurs du marché n'ont de cesse de rassurer. « Notre forte production s'accompagne d'un maintien de nos marges avec des taux dans le marché. Conformément à une politique constante, nous ne cherchons pas à casser les prix », souligne Frédéric Oudea, directeur financier de la Société Générale. « Les banques ont tiré les leçons des années 1990, assure-t-on au Crédit Agricole. Les mécanismes de distribution ont été améliorés pour mieux appréhender les risques. » Produit d'appel très concurrentiel Fortement corrélée à l'escalade des prix immobiliers et à la baisse des taux, la croissance du crédit immobilier est aussi le résultat des stratégies commerciales des banques. Ses atouts sont tels - risque de défaut modéré et fidélisation de la clientèle pour une longue durée - qu'il est devenu un produit d'appel incontournable et très concurrentiel pour les banques qui se livrent à une guerre des taux, au détriment de la marge. Elles n'hésitent pas non plus à allonger la durée du crédit, afin d'en faciliter l'accès aux « primo-accédants », c'est-à-dire à ceux qui achètent leur premier bien immobilier. Le renversement de tendance initialement prévu en 2005 devrait en fait avoir lieu en 2006. « Le marché de l'immobilier se situe incontestablement en partie haute de cycle et nous attendons une stabilisation des prix à moyen terme », poursuit Laurent Quignon. La progression du crédit immobilier est très sensible à l'évolution des taux, compte tenu des sommes en jeu. « La remontée des taux de crédit, qui pourrait avoir lieu à partir de 2006, exercerait un effet modérateur sur la demande de prêts immobiliers », conclut-il. Mais qui sait, là encore, si les prévisions ne seront pas battues en brèche...

Posté le 26 Aout 2005 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Google+ Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Immobilier : simplification du [..]

CNE et chèque-emploi : [..]

Taux immobilier actuel
1,30
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.