ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Crédit immobilier : les taux bas n'ont pas échappé aux notaires !

Crédit immobilier : les taux bas n'ont pas échappé aux notaires !

Les taux bas n’ont pas échappé aux notaires !

Les Notaires de France ont relevé 970 000 transactions dans l’immobilier ancien en 2018, soit 2 000 de plus que l’année précédente. Une légère progression malgré des prix de l’immobilier qui ont encore pris +3,3% en moyenne en un comme le révèle leur dernière note de conjoncture immobilière publiée fin avril. Qui souligne le rôle des taux bas du crédit immobilier dans cette bonne santé du marché.

 Non, tous les prix n’augmentent pas

Le prix des appartements en France (+3,5%) avance plus vite que celui les maisons (+3,1%), et l’immobilier en Ile-de-France (+4,2%) est lui aussi davantage impacté qu'en province (+2,9%). Mais cette hausse des prix ne décourage pas les acquéreurs, car ce n’est pas la réalité de l’ensemble du territoire : c’est le cas certes en région parisienne et dans les grandes métropoles, mais cela ne concerne que 45% des départements français, contre 40% en baisse et 15% en situation de stabilité !

 Un match Est-Ouest

La France est coupée en deux en matière d’évolution des prix de l’immobilier en 2018 d’après les Notaires de France. D’un côté, les agglomérations de l’Ouest de la France gagnent de la valeur (+6,2% pour un appartement à Rennes, +13% pour une maison à Montauban). De l’autre, celles de l’Est sont en recul à l’image de Nancy (-7,3% pour un appartement) ou de Toulon (-0,9% pour une maison). À fin mai 2019, les Notaires de France prévoient un prix du mètre carré à 9 790 € à Paris, ce qui requiert un apport personnel conséquent et souvent une bonne capacité d'emprunt, et une augmentation des prix sur un an dans toute la France de 4,4% pour les appartements et 2,9% pour les maisons.

 Les taux bas soutiennent la demande

Le climat social houleux qui sévit en France depuis plusieurs mois ne devrait pas avoir un impact significatif sur le marché de l’immobilier d’après cette note de conjoncture, qui s’appuie sur la valeur refuge qu'incarne toujours la pierre… et les taux bas du crédit immobilier qui motivent les candidats à l’accession à la propriété. À 1,39% en moyenne en mars d’après l’Observatoire Crédit Logement/CSA, ces niveaux planchers contribuent à la solvabilité des ménages. Ces derniers voient dans les taux bas du prêt immobilier une opportunité unique d’acheter leur logement, comme le démontre la hausse des crédits à l’habitat sur 2018 selon les chiffres de la Banque de France (+5,8%).

 Le neuf en souffrance

Seule ombre au tableau dressé par les Notaires de France : la petite santé de l’immobilier neuf en 2018. Mises en construction en berne (-16,9%), réservations en baisse (-3,1%), annulations en progression (+8,9%)… Le resserrement du dispositif Pinel et la hausse des prix dans les zones en tension ne sont pas totalement compensés par un prêt immobilier plus que jamais accessible.

Posté le 22 Mai 2019 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Immo : 5 villes qui vont [..]

Immobilier : Les 4 villes où [..]

Taux immobilier actuel
0,66
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.