Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

Immobilier francilien : prix et transactions en hausse en octobre 2016

Img - Immobilier.jpg

Dopées par des taux de prêt immobilier historiquement bas, les transactions dans l'ancien en région parisienne continuent de fortement progresser. Entre août et octobre 2016, la Chambre des Notaires de Paris - Île-de-France enregistre 43 600 ventes, soit une hausse de 9% par rapport à à 2015 à la période correspondante. Mécaniquement, les prix suivent la même tendance. 

Des ventes en hausse partout

« Signe que le marché s'est montré particulièrement dynamique, le nombre de ventes est supérieur de 20% à celui des mois d'août à octobre de ces 10 dernières années et de 7% par rapport à la période de forte activité de 1999-2007 », soulignent les notaires. 

Par type de bien, les maisons voient leurs ventes progresser de 10% et les appartements, de 8%. Géographiquement, le mouvement est général : 

  • Paris : 9 170 ventes, soit une hausse de 4% ;

  • Petite couronne : 15 610 (+10%) ; 

  • Grande couronne : 18 820  (+10%).

Des prix immobiliers qui suivent la même tendance 

Par ricochet, les prix en Île-de-France continuent en hausse : +2.4% en rythme annuel.

Le mouvement est plus rapide pour les maisons anciennes : 

Type de bienPrixVariations
Appartements
5 440 € le m²
+2.8% sur un an
Maisons
297 200 €
+1.4% sur un an

À noter que le prix des appartements anciens dans la capitale s'élève à 8 320 € (+3.7%)

Quid des prochains mois ? « La tendance haussière se prolongera [...], avec des variations de prix qui deviendront plus fortes qu'actuellement ». Concrètement, les logements devraient gagner entre 2% et 5.4% de leur valeur en février 2017, en fonction des départements. À Paris, on se rapprocherait même des niveaux historiques avec 8 440 € le m², ce qui représenterait une hausse des prix de 5.4%.

Paris : les biens les plus chers se situent désormais  dans le centre de la capitale 

Les notaires proposent un focus sur le marché immobilier dans la capitale. Pourquoi ? « Le marché immobilier résidentiel s'est profondément restructuré dans Paris depuis 25 ans. La différenciation des prix entre les secteurs géographiques, alors très marquée au début des années 90 s'est progressivement estompée ».

Les quartiers les moins cotés du coeur de Paris ou de l'est (10e, 19e et 20e) ont vu leurs prix s'accélérer, plus vite que les arrondissements historiquement plus chers. Parallèlement, les 10% de logements les plus chers vendus dans la capitale sont aujourd'hui moins « survalorisés » qu'auparavant. « En 1991, ces derniers étaient pratiquement 2 fois plus chers que l'ensemble des biens. L'écart n'a cessé de se réduire et en 2016, ces biens ne sont plus que 1,5 fois plus chers que l'ensemble des biens parisiens »


Posté le 18 Janvier 2017 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

3,45% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités