ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Assurance de prêt immobilier : de l'importance de bien remplir son questionnaire

Assurance de prêt immobilier : de l'importance de bien remplir son questionnaire

Le remplissage du questionnaire de santé est une étape clé dans la signature d'une assurance de prêt immobilier. Le Guide du crédit vous explique pourquoi.

Pourquoi remplir un formulaire de santé ?

Vous le savez certainement, lors de la souscription d'un prêt immobilier, la banque exige que vous contractiez une assurance emprunteur. Elle permet de protéger prêteur et emprunteur : en cas « d'accident de la vie » (invalidité, décès, perte d'emploi...), l'assureur prend le relais dans le paiement de vos mensualités. 

Forcément, il y a un prix : vous versez tous les mois une prime d'assurance. Et pour fixer celle-ci, l'assureur s'appuie notamment sur un questionnaire de santé. Ce document lui permet d'évaluer les risques d'accident ou de maladie que peut présenter l'emprunteur. 

Quelles informations sont demandées dans le questionnaire médical ?

Les questions portent sur une durée longue et concernent l'identité, la taille, le poids, le fait que vous soyez fumeur ou non-fumeur, les pensions reversées le cas échéant par les organismes sociaux, votre situation médicale, vos antécédents médicaux (opérations subies, bilans sanguins...) et votre situation future (une hospitalisation dans les prochains mois ?).

À noter qu'un examen médical complémentaire peut être demandé en fonction des réponses apportées. 

Le questionnaire doit être rempli de bonne foi

Les tarifs d'assurance étant calculés en fonction de son passé médical, il peut être tentant d'atténuer ses antécédents médicaux ou sa situation de santé actuelle, ou de mentir par exemple sur le fait de fumer. Il s'agit pourtant d'une très mauvaise option. De fait, en cas « de coup dur » (une maladie par exemple), les assureurs épluchent vos réponses et en cas d'omission ou de mensonge, vous pourriez être lourdement sanctionné. Cela peut aller de l'augmentation des primes à l'annulation du contrat.

Dans le second cas, la prise en charge est annulée, les cotisations déjà payées ne sont pas remboursées et les primes restantes peuvent être demandées au titre de dommages et intérêts. 

Le maître-mot est donc clair : ho-nnê-te-té. Répondez au formulaire avec la plus extrême sincérité. Si celles-ci ne vous semblent pas claires, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de l'assureur ou à rédiger une lettre complémentaire expliquant vos doutes concernant une question. 

Dans le même ordre d'idées, votre médecin peut vous rappeler vos antécédents familiaux si vous craignez d'oublier de mentionner un sinistre antérieur. 

Bénéficiez d'une assurance crédit personnalisée 

Le coût de l'assurance emprunteur est loin d'être négligeable. Il constitue le deuxième poste de coût dans un financement immobilier. Il est donc important de comparer les assureurs afin de disposer de propositions d'assurances personnalisées et moins chères que l'offre de votre banque.

Le fait d'opter pour une assurance emprunteur autre que celle proposée par le prêteur constitue une opération appelée « délégation d'assurance ». Inutile de préciser que pour disposer de tarifs personnalisés, vous devez répondre au questionnaire de santé de manière sincère et détaillée. 

Posté le 12 Septembre 2017 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Prêt immobilier : tout sur la [..]

Taux immobilier : une rentrée [..]

Taux immobilier actuel
0,75
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.