ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Baisse des prix de l'immobilier : ce n'est pas pour tout de suite

Baisse des prix de l'immobilier : ce n'est pas pour tout de suite

pas encore de baisse des prix de l'immobilier

À ce stade, pas d’effet domino pour le marché immobilier. D’après le baromètre LPI/SeLoger publié fin avril, la chute du volume de transactions n’a pas encore entraîné un recul des prix. Néanmoins, les prix des ventes d’avril sont le résultat de négociations d’avant crise. On ne connaîtra que cet été l’effet réel du Covid-19 sur les tarifs dans l’ancien...

Des progressions à deux chiffres dans certaines agglomérations

Sur un an à fin mars, le prix de l’immobilier était encore en hausse d’après le dernier baromètre LPI/SeLoger. +5,4% sur un an et +1,3% sur un trimestre précisément, avec une progression plus marquée pour les maisons (+6,2% sur un an) que pour les appartements (+4,8%). La métropole de Nantes a vu le tarif de ses appartements bondir de 12,6% en un an (3 846€/m²), devant celles de Toulouse (4 065€/m², +11,1%) et de Lyon (4 329€/m², +9%). Du côté des maisons, c’est dans la métropole de Brest qu’elles ont connu la plus forte progression (3 042€/m², +14,6%), d’une courte tête devant l’Eurométropole de Strasbourg (3 980€/m², +14,4%) et la métropole rennaise (3 492€/m², +13,4%).

Les acquéreurs aux faibles ressources hors jeu

Ces chiffres ne tiennent évidemment pas compte du coup d’arrêt du marché en raison de la crise sanitaire. En revanche, ils intègrent les conséquences du resserrement de l’accès au crédit à l'habitat suite aux recommandations du Haut conseil de stabilité financière en décembre dernier. Et effet il y a bien eu : les primo-accédants et les acquéreurs les plus modestes ont disparu des radars. La suppression des prêts immobiliers de plus de 25 ans et la plus grande rigueur quant au respect d’un taux d’endettement de 33% a fortement fragilisé leurs dossiers.

La rareté pour contrer la baisse des prix ?

Les prochaines publications du baromètre LPI/SeLoger donneront les premiers éléments sur les conséquences du Covid-19 pour les prix de l’immobilier. Car ce sont les transactions initiées à partir du déconfinement qui donneront une tendance nouvelle à la pierre. Plus de la moitié des futurs acquéreurs (55%) estimaient dans une étude récente de l’Observatoire du moral immobilier que les tarifs allaient baisser. Néanmoins, Michel Mouillart – le porte-parole du baromètre LPI/SeLoger – estime que ce mouvement n’aura sans doute pas l’ampleur espérée par certains : "L’effet de rareté va jouer à plein" anticipe-t-il, en prévision d’une baisse de l’offre de biens comme c’est généralement le cas en période de crise.

Posté le 30 Avril 2020 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Marché immobilier : une chute [..]

Crédit immobilier : un faible [..]

Taux immobilier actuel
0,90
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.